Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Seine-et-Marne : le directeur de la police municipale de Meaux quitte ses fonctions

Posted On 02 Sep 2020
By :
Comment: Off

Dominick Lemullois a dirigé la police municipale de Meaux durant 25 ans. A son arrivée, la police municipale comptait 4 agents… aujourd’hui, ils sont plus de 200.

Après 25 ans à la tête de la policemunicipale, Dominick Lemullois a pris sa retraite.
Après 25 ans à la tête de la police municipale de Meaux, Dominick Lemullois a pris sa retraite. (©La Marne)

« Voilà, c’est fini ». Après 25 ans à la tête de la police municipale de Meaux, Dominick Lemullois a fermé son bureau, pour écrire une nouvelle histoire, celle de la retraite.

Nommé chef de la police municipale, quelques semaines après l’élection de Jean-François Copé en 1995, Dominick Lemullois a eu pour mission de constituer la police municipale de Meaux, « d’en faire ce qu’elle est aujourd’hui ».

Une police municipale cité en exemple

« La police municipale de Meaux est l’une des plus performantes de France. Et c’est en grande partie à Dominick Lemullois que nous le devons ». Lors de son discours pour saluer le départ en retraite de son chef de la sécurité, Jean-François Copé a longuement mis en avant les efforts de tout le service pour réduire les chiffres de la délinquance à Meaux.

Lire aussi : Seine-et-Marne. Il dévalise le coffre-fort d’une boulangerie avec une poussette à Meaux

200 agents et des policiers municipaux armés

Lors de son arrivée en 1995, la police municipale ne comptait que quatre membres et n’était pas armée. Aujourd’hui, les effectifs dépassent les 200 agents, et les policiers portent une arme de service.

« Dominick Lemullois a été le concepteur, l’allié et l’ami. Nous avons vécu des moments heureux et d’autres très difficiles. Mais il a su être présent, disponible, créatif et courageux », soulignait Jean-François Copé. Insistant sur les chiffres de la délinquance divisés par deux, « c’est à vous que je vois ces bons résultats », a-t-il souligné.

« Cette police municipale, je l’ai voulue complémentaire de la police nationale, proche des habitants, respectueuse et respectée. La reconquête de Meaux était un challenge compliqué mais passionnant » a commenté Dominick Lemullois.

Marque de reconnaissance de toute une profession, au fil des années, plus de quarante villes l’ont sollicité pour réorganiser leur police, à l’image de Meaux.

Lire aussi : Seine-et-Marne : les signalements pour violences conjugales en hausse, à Meaux

« La lutte contre la délinquance, un combat quotidien »

Avant de partir de Meaux, Dominick Lemullois a tenu à rendre hommage à ses collaborateurs qui « obtiennent des résultats dans des conditions difficiles. La lutte contre la délinquance est un combat quotidien. Rien n’est acquis ».

Si une page va se tourner dans le bâtiment de la police municipale avec le départ en retraite du directeur, la politique sécuritaire, elle, ne va pas faire de pause. Bien au contraire. « Le travail continue. Nous allons devoir amplifier les efforts, notamment auprès des tours qui ne sont pas encore démolies » a indiqué Jean-François Copé, avant de conclure : « Grâce à vous, Meaux n’est plus ce qu’elle était en 1995 ».

SNPM
A propos de l'Auteur