Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Marmande candidate pour avoir une police de sécurité du quotidien

La vidéoverbalisation, adoptée hier en conseil municipal, ne sera pas la seule nouveauté de la ville qui durcit son plan d’actions en matière de sécurité.

Publié le 12 Déc 17 à 11:05
Marmande a posé sa candidature pour la nouvelle police de sécurité du quotidien. (©Le Républicain)

Daniel Benquet l’a annoncé lundi soir, en séance de conseil municipal: «Nous avons candidaté pour être ville pilote de la police de la sécurité du quotidien». Cette mesure, annoncée par Emmanuel Macron, fait partie du panel d’actions en matière de sécurité pour les villes et les quartiers «prioritaires du point de vue de la sécurité».

C’est en urgence que Marmande vient de poser sa candidature, sachant que les villes retenues devraient être connues au mois de décembre, pour un lancement de l’expérimentation en janvier 2018.

Mais Marmande se dote d’autres moyens pour améliorer la sécurité de ses habitants, car le maire l’a dit et répété hier soir: «C’est la sécurité de tout le monde qui doit être garantie par la municipalité. J’ai fait plusieurs fois le tour des quartiers, et des plaintes remontent crescendo depuis trois ans, surtout en termes de sécurité routière».

Aujourd’hui, quand on lâche la pression sur la répression, certains font n’importe quoi: ça suffit!

Ainsi, comme il l’avait annoncé, c’est la mise en place de la vidéoverbalisation qui a été actée hier soir, selon des critères bien précis. «Elle ne sera pas activée pour la gestion du stationnement (ndlr, pour un dépassement de durée par exemple), mais elle le sera pour un stationnement dangereux».

Couvre-feu

Autre mesure du nouveau plan d’action de Marmande Tranquillité, la possibilité de mettre en place un couvre-feu: «Je ne souhaite pas que nous l’activions, mais tout sera prêt au cas où. Personne n’est stigmatisé». Avec ce durcissement des mesures applicables en matière de sécurité, «je ne veux surtout pas que dans ce domaine, nous ayons des mesures beaucoup plus dures à prendre à l’avenir».

Pour l’heure, par exemple, les horaires de présence de la Police municipale seront élargis durant l’été.

Si certains ont argumenté en faveur de la prévention, les élus d’opposition se sont montrés quelque peu réticents face à la vidéoverbalisation, insistant sur l’importance du comité d’éthique. Michel Céruti, lui, aurait préféré plus de présence humaine: peut-être Marmande pourra-t-elle en bénéficier si elle est retenue en tant que ville pilote de la police de sécurité au quotidien…

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline