Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Délinquance des mineurs : « des mesures inadéquates », pour le maire de Flers

Lors du dernier conseil municipal de Flers, Yves Goasdoué, le maire, a évoqué le problème de la délinquance des mineurs.

Publié le 18 Déc 17 à 19:28|Modifié le 18 Déc 17 à 19:29
14 véhicules avaient brûlé à Flers, dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 octobre 2017. (©L’Orne Combattante/Archives)

Le conseil municipal de Flers s’est réuni lundi 11 décembre 2017. La création de la police municipale, qui sera officiellement opérationnelle au 1er janvier 2018, a été évoquée.

L’équipe comptera cinq policiers municipaux. Son action sera articulée avec celle de la police nationale et des trois agents de surveillance de la voie publique (ASVP).

« Sentiment d’impunité »

Pour le maire, Yves Goasdoué, il faut qu’il y ait le plus possible de présence policière, municipale ou nationale. Cependant, « ce ne sont pas des mesures de nature à régler définitivement les difficultés », a soupiré l’élu.

Cette délinquance est d’une nature très particulière, elle est essentiellement composée de mineurs pour lesquels le texte de référence est l’ordonnance de 1945. Il faudrait lui redonner une cohérence qu’elle n’a plus […] Elle met essentiellement l’accent sur l’éducation et la prévention, ce qui est bien normal s’agissant de mineurs, mais lorsque les mineurs tombent dans la grande délinquance, ces mesures deviennent rapidement inadéquates ou insuffisantes.

Le maire déplore l’absence de réponse pénale, « que je ne critique pas car il n’y a que l’application stricte de la loi mais cela fait que le sentiment d’impunité pour ces jeunes mineurs est total. La toute-puissance psychologique dans laquelle ils sont n’est freinée en réalité que par bien peu de choses. Ce qui n’est pas le cas pour la délinquance des majeurs ».

« 3 ou 4 mineurs pour brûler 14 voitures »

Yves Goasdoué est revenu sur les incendies du mois d’octobre.

On découvrira rapidement qu’il suffit de trois ou quatre mineurs pour brûler 14 voitures et ça fait pour longtemps la réputation d’une ville ».

Lire aussi : Incendies de voitures en Normandie : 14 véhicules brûlés en moins d’une heure

Pour le maire, ils n’ont pas été pris en charge à temps. Il a également évoqué les cocktails Molotov qui avaient été lancés contre sa maison.

C’est deux mois de sursis et quelques heures de travaux d’intérêt général. Ça ne fait pas peur à grand monde

.Lire aussi : Jets de cocktails Molotov, à Flers : six interpellations

« Le mineur de 1945 n’est pas celui de 2017 »

Yves Goasdoué remarque que pour la Justice, ce n’est pas facile.

Ils sont enserrés dans des textes d’éducation, de protection, de réinsertion. Je pense que le mineur de 1945 n’est pas celui de 2017 et que la déstructuration des familles n’est pas la même non plus.

L’élu compte aussi continuer à travailler sur la prévention avec les différents partenaires.

Source:: Délinquance des mineurs : « des mesures inadéquates », pour le maire de Flers

SNPM
A propos de l'Auteur