Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

À Vernon, une stratégie commune pour mieux lutter contre la délinquance

Faits divers. Un conseil de sécurité et de prévention de la délinquance s’est réuni mardi à Vernon pour déterminer une stratégie commune. Un sujet fortement d’actualité avec les actes délictueux commis ces derniers jours…

4 h 50, hier jeudi. Stéphane, ambulancier, s’apprête à commencer le travail quand une alarme et des crissements de pneus se font entendre au loin. « Tout à coup, j’ai vu une DS3 blanche débouler à pleine vitesse, tous feux éteints, au niveau de la fontaine, place de Paris, raconte cet habitant de Vernon. La voiture a pris la direction de l’hôpital, puis a continué sa course avenue de Paris, direction Mantes-la-Jolie (78). Une voiture de police a très vite suivi. »

Une demi-heure plus tard, la gérante du bar-tabac des Lilas arrive place du Vieux-René, dans le centre-ville. La vitrine de son établissement est éventrée. La porte d’entrée est à terre, des bris de verre jonchent le sol, étalés entre des pans de mur et des morceaux de bois. « Cela fait dix ans que nous sommes installés ici. Nous avons déjà subi quelques infractions mais jamais de cette ampleur. C’est d’une telle violence ! », réagit la commerçante.

« Prévenir les actes délictueux »

Après cette attaque à la voiture-bélier, trois individus cagoulés et gantés sont repartis avec le fonds de caisse et « énormément de paquets de cigarettes ». Les malfaiteurs en ont abandonné une soixantaine dans leur fuite. Leur véhicule a ensuite été retrouvé incendié à proximité de Vernon, dans un département limitrophe.

Après un coup de téléphone passé à la gérante dans la matinée, François Ouzilleau, le maire, s’est rendu sur place peu après 15 h.

Après les coups de feu et les incendies de véhicules dans la nuit de dimanche aux Boutardes – lire notre édition de mercredi -, c’est peu dire que la lutte contre les délits occupe, cette semaine en particulier, une place prépondérante dans l’agenda de l’élu… Mardi, il a en effet convoqué un conseil de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) restreint. Le but ? Présenter les grandes lignes de la stratégie territoriale. Si le concept est élaboré au niveau national, le plan est décliné localement à la suite d’un diagnostic.

« Il y a souvent une crainte de la délation en France. Mais si nous ne partageons pas les informations nominatives, tout en respectant une charte de déontologie, nous n’arriverons à rien, estime Anne Frackowiak-Jacobs, sous préfète des Andelys. Nos échanges permettront de prévenir les actes délictueux. »

À Vernon, cet audit-diagnostic a été effectué par Espace Risk Management (ERM), cabinet de conseil en sécurité urbaine, basé à Montpellier (34), pour un coût de 17 670 €. « C’est simple, on partait de rien au niveau de la sécurité municipale, souligne François Ouzilleau.Dès notre arrivée à la mairie, nous avons donc repris en main cette question. » Et d’égrainer les mesures mises en place depuis mars 2014 : augmentation des effectifs et armement de la police municipale, déploiement accru de la vidéoprotection…

50 caméras en 2020

« Seize caméras ont été déployées entre 2015 et 2016 et plus de 30 le seront avant l’été 2018, sans compter celles le long des berges de Seine, du parcours de la Seine à vélo et des parkings gérés par Indigo. En clair, nous dépasserons les 50 caméras en 2020 », rappelle François Ouzilleau.

Trois objectifs ont été établis pour la ville de Vernon : les jeunes exposés à la délinquance ; la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales et l’aide aux victimes ; et la tranquillité publique.

Pour le premier axe, le programme visera, par exemple, à « assurer le repérage et le suivi des situations individuelles posant problème, notamment dans les quartiers politiques de la ville, à lutter contre l’absentéisme et le décrochage scolaire ou encore à intégrer la lutte contre les signes précoces et les signaux faibles de la radicalisation ». À Vernon, 22 % des actes de délinquance sont commis par des jeunes.

Concernant les violences faites aux femmes, le plan prévoit une meilleure coordination des actions pour améliorer le repérage, l’accompagnement et l’hébergement des victimes. Vingt pour cent des actes de délinquance à Vernon concernent ce type de faits.

Enfin, les objectifs en matière de tranquillité publique visent à réduire les infractions et, notamment, les atteintes aux biens, qui représentent cinq faits sur 10. Les forces de l’ordre ont également constaté une explosion des escroqueries sur Internet.

La stratégie commune pour la prévention de la délinquance a été élaborée pour trois ans. Elle sera mise en œuvre par différents groupes de travail (Agglomération, État, mairie, Département, Éducation nationale, bailleurs sociaux et polices nationale et municipale), qui se regrouperont tous les trimestres pour faire le point.

La zone de sécurité prioritaire a cinq ans

À Vernon, la zone de sécurité prioritaire (ZSP) a été instaurée il y a tout juste cinq ans, en juillet 2012. Avec une particularité : elle couvre un territoire mixte police-gendarmerie. Une première en France.
Mise en place pour apporter des solutions concrètes aux territoires souffrant d’une insécurité quotidienne et d’une délinquance enracinée, cette zone a également permis aux forces de l’ordre d’obtenir des moyens supplémentaires.
« Un rôle de médiateur »
« Nous n’avons pas encore assez de recul pour savoir si la ZSP a permis de réduire la délinquance à Vernon, indique Anne Frackowiak-Jacobs, la sous-préfète. Toujours est-il qu’ici, les policiers ont par exemple été équipés de caméras-piétons. Le commissariat a également bénéficié d’un délégué à la cohésion police-population, qui effectue, en quelque sorte, un rôle de médiateur. »
Instaurée en fonction des besoins de sécurité exprimés par la population, la ZSP repose sur la prise en compte des circonstances et des particularismes locaux. Malgré ce dispositif, le commissariat de police de Vernon souffre toujours d’un manque de personnels.
Celia MICK

Source:: À Vernon, une stratégie commune pour mieux lutter contre la délinquance

SNPM
A propos de l'Auteur