Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Une unité de tranquillité de soirée va voir le jour à la police municipale de Fleury-les-Aubrais (45)

Posted On 25 Sep 2020
By :
Comment: Off
Une unité de tranquillité de soirée va voir le jour à la police municipale de Fleury-les-Aubrais En novembre, il y aura vingt-et-un agents à la police municipale de Fleury-les-Aubrais.
À défaut de la brigade de nuit, souhaitée par l’ancienne maire Marie-Agnès Linguet, c’est une unité de tranquillité de soirée qui va voir le jour dans les rangs de la police municipale de Fleury-les-Aubrais. Une idée défendue par Carole Canette, la nouvelle maire, durant la campagne des municipales. Cette unité entrera en fonction en novembre 2020.
Carole Canette, maire de Fleury-les-Aubrais, et Grégoire Chapuis, adjoint à la sécurité, ont décidé de créer une unité de tranquillité de soirée (UTS) pour renforcer les forces de la police municipale.
Lors de la campagne pour les élections municipales, Carole Canette et son équipe s’étaient engagés à faire de Fleury une ville plus sûre. Les habitants alertent en effet régulièrement sur des troubles de la tranquillité sur la voie publique, particulièrement en début et fin de soirée : incivilités, altercations, tapages nocturnes, dégradations, violences « légères », rodéos… Autant de nuisances qui relèvent de la police municipale, qui doit donc avoir les moyens d’agir.
Pour répondre à ce besoin, sans déborder sur les missions de la police nationale, et après un travail avec la direction de la sécurité et de la tranquillité publiques, la nouvelle équipe municipale a décidé la création d’une troisième brigade de police municipale : l’unité de tranquillité de soirée.
Cette unité, qui sera active à partir de novembre, circulera de 15h30 à 1h15 du matin. Ces horaires permettront non seulement d’assurer une présence en début de nuit, ce qui est une nouveauté, mais aussi par chevauchement avec les horaires des autres brigades, de doubler les effectifs sur le territoire depuis le milieu de l’après-midi jusqu’au début de la soirée. Ce doublement permettra donc également de renforcer la sécurisation des abords des établissements scolaires.
Trois postes supplémentaires
Le lancement de l’UTS implique la création de trois postes, portant ainsi à ving-et-un le nombre d’agents au sein de la police municipale de Fleury. Afin que cette unité puisse rapidement circuler les recrutements sont d’ores-et-déjà en cours.
Par la création de cette UTS, l’équipe municipale de Fleury-les-Aubrais entend améliorer la prévention, renforcer la sécurité et la tranquillité des Fleuryssoises et des Fleuryssois, et favoriser encore la proximité entre la police municipale et les habitants.
« Elle était montée sur ses grands chevaux »
Anthony Domingues, ancien adjoint de Marie-Agnès Linguet devenu chef de l’opposition de l’équipe de l’ancienne majorité, s’étonne de cette modification de dénomination : « Pourtant, lors du conseil du mois de mai, elle avait tiré à boulets rouges sur ce projet. Je m’interroge. Et cette unité de ne sert pas du tout les intérêts des Fleuryssois car elle ne gérera pas la fermeture des bars à 2, voire 3 heures du matin. Du coup, il y aura deux équipes qui vont se chevaucher durant l’après-midi. Avec le même niveau de dépenses que nous avions imaginé, le service sera moins efficace. »
De son côté, Stéphane Kuzbyt, élu d’opposition citoyenne et écologiste, s’étonne du contre-pied de Carole Canette par rapport à son positionnement pris lors du conseil municipal de mai dernier : « Elle était montée sur ses grands chevaux à la fois sur la méthode et sur le fond (de la brigade de nuit imaginée par l’équipe Linguet). Aujourd’hui, je suis surpris.
Il n’y avait pas d’urgence à créer cette unité avant un débat public (NDLR : le conseil municipal se réunit lundi). Mais que vont faire les policiers municipaux en plein hiver ? C’est la raison pour laquelle, durant la campagne, j’avais évoqué des horaires adaptables pour les policiers en fonction des saisons. Je pense que la ville crée des emplois qui ne seront pas efficaces. La nuit est plutôt du ressort de la police nationale. »
L’image contient peut-être : 1 personne, plein air
4
SNPM
A propos de l'Auteur