Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Sept jeunes arrêtés pour 30 cambriolages

Posted On 23 Déc 2017
By :
Comment: Off

Sept jeunes majeurs, habitants de Tarascon et des alentours ont été interpellés. Ils sont soupçonnés d’une trentaine de cambriolages, notamment dans des locaux associatifs de la commune. Plusieurs associations caritatives avaient été touchées.

La vague de cambriolages ne s’arrêtait plus… Elle touchait des habitations particulières, des structures économiques, agricoles, commerciales mais également la Poste ou encore des associations, notamment caritatives (lire l’encadré). Les vols dans des locaux d’associations qui viennent en aide aux plus démunis avaient d’ailleurs choqué bien au-delà de Tarascon…

En début de semaine, sept jeunes, âgés de 19 à 24 ans, ont été interpellés à Tarascon et dans les communes alentour, soupçonnés d’avoir commis une trentaine de cambriolages. Des faits qui auraient été perpétrés à Tarascon et tout autour dans les derniers mois. Les cambriolages les plus anciens remontent à mai 2016, le plus récent à la nuit du 14 au 15 décembre à Prayols. Il faut dire que lors des perquisitions réalisées cette semaine, des objets volés ont été retrouvés au domicile de certains des prévenus. Les sept Ariégeois ont été immédiatement placés en garde à vue par les gendarmes de Tarascon. Certains d’entre eux ont même avoué les faits lors de leur audition. Tous sont primo-délinquants, ce qui a sans doute convaincu la justice de remettre ces jeunes en liberté en attente de leur jugement, le 6 mars prochain, à Foix.

«Une commune calme»

«Ils sont primo-délinquants, mais certains sont connus pour des incivilités, par exemple parce qu’ils font du bruit avec des mobylettes dans la rue, témoigne le maire de Tarascon, Alain Sutra. C’est sûr que le contexte est un peu particulier dans la ville, parce que c’est une commune calme, qui n’a pas l’habitude de ce genre de situations. Bien sûr, on peut dire que c’est de la petite délinquance, mais c’est celle qui pose problème et qui est vraiment vécue par les habitants.»

Le maire et le Parquet de Foix tiennent d’ailleurs à féliciter les gendarmes de Tarascon. «Il y a eu un gros travail d’enquête mené par la brigade de Tarascon, ce qui a permis ce résultat remarquable», souligne Maëliss Vilamot, la substitut du procureur.

«Ils ont réglé ces délits dans un délai très court», note M.Sutra. Qui pense également aux sept jeunes interpellés : «On espère qu’ils retireront le positif de cette affaire. On n’est pas sur de la délinquance dure, mais il faut éviter qu’elle le devienne.»


«Un coût pour notre association»

Les sept jeunes sont soupçonnés de 30 cambriolages. Lesquels ? La justice ne l’a pas encore détaillé. Mais, les bénévoles des associations touchées par la vague de cambriolages se disent «rassurés».

Il faut dire que des biens volés dans les locaux de l’US Tarascon ont été retrouvés chez un des prévenus. «On a été cambriolé six ou sept fois, témoigne Michel Audabram, le coprésident. Et, à chaque fois, ils nous cassent les portes, ils nous volent à manger. Ils ne volent pas pour manger, mais pour le plaisir de voler !»

«Les quatre cambriolages que l’association a subis nous ont porté préjudice, soulignent également Françoise Delcol et Zahra Kaddar, deux bénévoles du Secours populaire. Les marchandises dérobées ont dû être remplacées ce qui a occasionné un coût. C’est triste qu’on vienne voler des associations humanitaires. S’ils étaient venus à notre permanence, nous les aurions aidés et accompagnés.»

SNPM
A propos de l'Auteur