Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Rouen : les élèves de l’école Pouchet participent à l’opération « Carton jaune »

Vigilance. Hier, des élèves de CM1/CM2 ont participé à l’opération « Carton jaune », pour sensibiliser les piétons au code de la route.

Piétons, il faut respecter le code la route. C’est le message que les 22 élèves de CM1/CM2 de l’école élémentaire Louis-Ezéchiel-Pouchet de Rouen ont fait passer, hier après-midi. Pour cela, ils ont distribué des cartons jaunes aux piétons contrevenants, à l’intersection des rues du Général-Giraud et Jeanne-d’Arc. « Ce carrefour pose problème car c’est une zone de rencontre entre piétons, voitures, cyclistes et Teor. De plus, beaucoup ont un comportement à risque alors qu’il y a une sortie d’école à quelques mètres », estime Jean-Loup Gervaise, adjoint à la tranquillité municipale.

C’est la deuxième année consécutive que les élèves de l’école élémentaire Louis-Ezéchiel-Pouchet participent au projet. « On a commencé à travailler sur l’opération depuis fin avril. D’abord on a listé les infractions possibles. Ensuite les élèves ont dû les illustrer. Après un vote, cinq illustrations, montrant des infractions différentes ont été choisies pour apparaître sur les cartons », précise l’enseignante de la classe, Christelle Févin. Les cinq mauvais comportements illustrés sur les cartons jaunes sont : « traverser, lorsque le répétiteur est rouge, en courant, avec des écouteurs ou en regardant son téléphone, et à vélo ou en skate. »

Les piétons compréhensifs

Les passants arrêtés prennent la chose avec le sourire. « C’est vrai que je traverse sans respecter les consignes de sécurité, le fait que des enfants nous montrent qu’on donne le mauvais exemple c’est marquant. La prochaine fois, je monrerai le bon exemple », explique ainsi Laetitia. En plus des enseignants, quelques policiers municipaux étaient présents pour veiller à ce que tout se passe bien. Pour certains élèves, l’opération cartons jaune ne se limite pas à la porte de l’école : « Je donne des cartons jaunes à maman. À la fin de la journée, si elle a plus de 10 elle à un gage », explique Faustine, élève en CM1.

Élaboré par la préfecture de la Seine-Maritime, les services de l’Éducation nationale et la police municipale de Rouen pour la sixième année consécutive, le projet « cartons jaune » est ouvert à toutes les classes de CM2. Il suffit que l’instituteur soit volontaire.

Source:: Rouen : les élèves de l’école Pouchet participent à l’opération « Carton jaune »

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline