Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Quimper. Hervé et René, les yeux et les oreilles de la mairie

Pierre FONTANIER

Deux agents de tranquillité publique sont en ville depuis début octobre à Quimper (Finistère). Ils seront bientôt trois. Leur rôle : être des interlocuteurs entre les citoyens et la Ville pour relever les incivilités et délits sur la voie publique.

Pantalons de treillis bleu marine. Veste noire ceinturée d’une bande réfléchissante. Au dos, un dossard annonce la couleur : « Tranquillité publique. » Hervé et René ont pris leurs fonctions début octobre. En centre-ville, mais pas que. Dans tout Quimper. Le rôle de ces deux agents communaux ? « Être des interlocuteurs entre les citoyens et la collectivité pour relever les incivilités et les délits sur la voie publique », répond le maire.

« Leur présence est rassurante : ils sont nos yeux et nos oreilles », poursuit Ludovic Jolivet. Problèmes de voirie, stationnement interdit, tags, déjections canines… Tout ce qui n’a pas un caractère d’urgence (c’est le rôle de la police nationale), c’est leur rayon.

« Ce ne sont pas des policiers municipaux, précise le maire. Ils ne sont pas armés. Ce sont des agents de médiation. Ils ne peuvent pas faire de contrôle d’identité comme la police. Mais dans quelques semaines, ils seront assermentés et pourront dresser des PV. » Ils sont aussi là pour appliquer les arrêtés municipaux, par exemple l’ivresse publique manifeste.

Contact avec les SDF

Ils ont commencé par prendre contact avec les sans domicile fixe. « On est allé se présenter pour ne pas être fichés comme des flics. Depuis, on leur serre la main chaque matin. On a réussi à créer avec eux un lien qui permet de leur glisser dans la conversation qu’il y a un peu trop de canettes ou que leurs chiens ne sont pas tenus en laisse… » assure Hervé. « Et il y a du mieux depuis quelques semaines : un matin, je ne travaillais pas et n’étais donc pas en tenue et j’ai vu une de ces personnes aller jeter elle-même les déjections de son chien à la poubelle. »

Mais Hervé, René et la troisième personne qui viendra les renforcer, s’adressent à tout le monde : « Madame et Monsieur bien-comme-il-faut, quand leur chien fait ses besoins dans la rue, on doit pouvoir leur faire la réflexion » estime le maire. « On travaille en bonne intelligence avec la police nationale, mais on avait besoin de quelques agents dans le cœur de ville pour assurer une certaine proximité. »

René et Hervé travaillent en binôme. Sont munis de vélos et d’un véhicule. Ils font partie du dispositif de tranquillité publique souhaité par la Ville : en plus de la création de ces trois postes de fonctionnaires, « il existe un dispositif Voisins solidaires ; une réserve communale de sécurité civile qui soutient les forces publiques en particulier pour les inondations, et des citoyens « signaleurs » qui participeront à des manifestations comme le Tour de France »détaille Valérie Postic, conseillère municipale déléguée à la tranquillité publique, aux relations avec la police et la justice.

Cinq caméras de vidéosurveillance seront aussi installées, « au printemps, comme prévu. Vers la préfecture et dans le cœur de ville, même si les implantations précises restent à définir » conclut le maire.

Contact

Pour faire appel aux agents de tranquillité publique : service prévention, tranquillité et sécurité de la mairie, tél. 02 98 64 51 00.

Source:: Quimper. Hervé et René, les yeux et les oreilles de la mairie

SNPM
A propos de l'Auteur