Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

« Que le maire de Grenoble s’occupe de sa ville »

Posted On 30 Août 2020
By :
Comment: Off
Par Propos recueillis Lionel ARCE-MENSO – 28 août 2020 à 21:16 – Temps de lecture : 2 min
|  | Vu 368 fois
Pour Gérald Darmanin, Grenoble ne met pas assez de moyens pour lutter contre l’insécurité. Photo archives Le DL/Mona BLANCHET

Vous avez demandé au préfet de l’Isère d’organiser une opération de police spectaculaire et médiatisée au quartier Mistral. Quel était l’objectif de cette action ?

« Comme tous les jours pendant que je serai ministre de l’Intérieur, je soutiendrai la présence résolue des policiers dans l’ensemble des quartiers qui connaissent des faits d’insécurité inacceptables. J’ai souhaité, le jour-même de la diffusion de cette vidéo insupportable, montrer la présence de la police par l’intermédiaire du préfet qui a mené cette opération. Il est évident que ce type d’actions va se reproduire dans les jours qui viennent. »

Des enquêteurs estiment que les vidéos diffusées ne constituaient pas un défi aux autorités et à l’État, mais relevaient plutôt d’une démonstration de force destinée à impressionner des clans rivaux. Cette réponse de l’État était-elle adaptée ?

« Je ne partage pas l’idée que lorsqu’il y a une vidéo sur les réseaux sociaux où l’on voit des gens attablés comme d’« honnêtes » commerçants – je mets « honnêtes » entre guillemets – occupés à vendre de la drogue avec, à leurs côtés, quelqu’un qui porte manifestement une arme lourde, ce ne soit pas une atteinte à l’autorité de l’État. Je veux être très clair : ces images représentent une atteinte grave à l’autorité républicaine. La police et la gendarmerie sont les seules à pouvoir porter des armes dans un cadre légal. La drogue est un produit qui pourrit la vie de nos quartiers et qui ruine la santé et l’avenir de dizaines de milliers de jeunes dans notre pays. Ce que nous avons vu est inacceptable. »

« Le maire de Grenoble devrait mettre les moyens qu’il faut pour protéger ses concitoyens »

Le maire de Grenoble, Eric Piolle, a dénoncé une opération de communication. Il dit avoir demandé en vain des moyens supplémentaires en policiers après le confinement craignant que la situation dégénère…

« Vu les circonstances, le maire de Grenoble ferait mieux de s’occuper de sa ville que de s’occuper de l’élection présidentielle. Manifestement, au vu des moyens que la ville de Grenoble met à disposition de la sécurité dans la ville, il y a encore beaucoup de travail. Car Grenoble est une ville parmi les plus grandes de France et pourtant, c’est une de celles où il y a le moins de caméras de vidéoprotection, une des villes où l’on a le moins de policiers municipaux, une police municipale qui n’est pas armée, qui ne travaille pas la nuit… Le maire de Grenoble, et l’État est tout à fait disposé à travailler avec lui, devrait mettre les moyens qu’il faut pour protéger ses concitoyens. »

SNPM
A propos de l'Auteur