Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Pont-à-Mousson (54) : « Police municipale et nationale : à chacun ses prérogatives »

Posted On 04 Sep 2020
By :
Comment: Off
Comme Nice, Pont-à-Mousson a été novatrice en termes de vidéo protection. Pourtant, Henry Lemoine ne veut pas d’une police municipale façon « le maire et ses boys ».
À ce jour, la police municipale de Pont-à-Mousson se résume à deux agents, dont un ASVP. Mais, le maire Henry Lemoine annonce l’arrivée d’une nouvelle recrue dès la semaine prochaine. « L’effectif idéal serait de trois municipaux et deux ASVP. Mais, nous avons du mal à recruter », ne cache pas ce dernier.
Il insuffle des missions liées au stationnement payant et aux zones bleues ; à la sécurité des écoles, ou désormais aux constats d’insalubrité dans les logements. Ces derniers faits étant de plus en plus récurrents. Pour autant, pas question d’aller au-delà de ces missions « de base » orchestrées aux horaires de bureau.
Souvent comparée à la ville de Nice, pour le caractère précurseur de son réseau de vidéoprotection, la ville de Pont-à-Mousson n’entend pourtant pas calquer sa police municipale sur celle du Sud. « Pas question d’en faire une police du maire avec ses boys », image Henry Lemoine qui ne souhaite pas la doter d’armes à feu. « Ils ont des matraques et des bombes lacrymogènes, et c’est suffisant », juge-t-il.
Dans le même esprit, il s’interdit de se substituer aux missions de la police nationale. « Le quotidien de la nationale est occupé par la délinquance, les vols et les stups. Si bien qu’ils n’ont plus les moyens, ni les effectifs, pour jouer leur rôle. Par ailleurs, on sent bien que la sécurité n’est pas la priorité de ce gouvernement. Mais, dans tous les cas, ce n’est pas à la municipale d’intervenir »
L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes et intérieur
4
SNPM
A propos de l'Auteur