Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Mutualisation des policiers municipaux : un premier bilan

sécurité. Depuis le 1er janvier, les policiers interviennent sur les communes d’Argeliers, Ginestas et Saint-Nazaire.

 

  • Une réunion constructive qui s’est déroulée au Somail.

Pour répondre aux besoins croissants de sécurité, salubrité et tranquillité publique, les communes d’Argeliers, Ginestas et Saint-Nazaire (5 477 habitants), ont mis en place depuis le 1er janvier 2018, une convention destinée à mettre en commun ponctuellement, leurs agents de police municipale. Le 26 septembre dernier, à la salle polyvalente du Somail, a eu lieu un premier bilan des 6 mois de fonctionnement en présence des élus des trois communes : Gérard Letessier (Argeliers), Georges Combes (Ginestas), Henri Bourgès (Saint-Nazaire), de Michaël Joyaux, major de la gendarmerie (Ginestas), des policiers municipaux : Baptiste Bona (Ginestas), Lilian Garcia et Franck Bales (Argeliers), Bernard Lapalu (Saint-Nazaire) et de Françoise Debois, présidente du Syndicat de gestion du Somail. Devenus une nécessité dans les petites communes, les policiers municipaux sont les premiers intervenants sur les lieux et assurent la police de proximité. Leurs domaines sont divers : police de route, animaux, salubrité, urbanisme, réquisition, sécurisations des manifestations, surveillance nocturne et des missions diverses comme les écoles, l’assistance aux personnes âgées, la prévention… Leur planning, qui se veut mensuel, est adapté aux manifestations des 3 communes avec une mise en commun de 6 heures par semaine sur chacune des communes. Ils sont mis à disposition par la commune d’origine pour une durée de trois ans renouvelables. Au cours de leurs fonctions, ils sont placés sous l’autorité du maire de la commune d’accueil. Dans le cadre de la mutualisation, une régularisation sur le port d’armes nécessaires aux missions effectuées, semble nécessaire.

SNPM
A propos de l'Auteur