Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

La baisse de la délinquance est sensible à Dinan

La baisse de la délinquance est sensible à Dinan

  • La réunion plénière du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) a rassemblé tous ses représentants à la mairie.
    La réunion plénière du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) a rassemblé tous ses représentants à la mairie. | Ouest-France

Philippe BRIEND.

Vendredi, une réunion plénière du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance était organisée à Dinan. Un rendez-vous qui laisse un bilan très encourageant.

Tôt vendredi, la salle du conseil de la ville de Dinan est pleine comme un œuf. Ce jour-là, tous les acteurs du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) sont présents pour faire le point après une année d’activité.« Le CLSPD – qui concerne les communes de Dinan, Léhon, Aucaleuc, Taden et Trélivan – est une instance de coordination locale permettant l’échange d’informations liées à la sécurité et la prévention, explique en préambule, le maire de Dinan, Didier Lechien. Plusieurs axes de prévention sont privilégiés : programme d’actions à l’intention des jeunes exposés à la délinquance, programme d’actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, la prévention des addictions, des violences interfamiliales et l’aide aux victimes, actions pour améliorer la tranquillité publique. Le CLSPD, ce sont 32 structures sur le terrain au quotidien. »

La police municipale est intervenue 2 070 fois

Le premier à entrer dans le détail est le commandant de la compagnie de gendarmerie, Bruno Graffouillère.« Notre étude de la délinquance est établie sur trois secteurs : Dinan (11 500 habitants), les six communes (24 500) et notre zone de compétence, c’est-à-dire 27 communes et 54 000 habitants. Cette étude fait également part de différents faits (constatés par plainte à la gendarmerie) : l’atteinte aux biens, les violences et le comportement (menaces, rébellions…). Dans les trois secteurs, et dans chaque catégorie de faits, la délinquance a diminué sur une année. »

La police municipale est intervenue 2 070 fois depuis le début de l’année pour des tapages nocturnes, des conflits de voisinage, des détériorations volontaires…

Le sujet des personnes sans-abri a ensuite été évoqué, comme celui de la gare qui voit une forte affluence de jeunes, le matin et en fin d’après-midi (4 000, matin et soir). Là encore, la police municipale fait des rondes systématiques. Didier Lechien a souligné « qu’une vidéoprotection serait installée dans le secteur de la gare ».

Le sous-préfet, Michel Laborie, a rappelé les propos du président de la République, Emmanuel Macron, lors de son intervention à La Rochelle, sur la police de sécurité du quotidien.

« Une police adaptée aux défis de l’époque en prenant en compte la diversité des territoires et les différents visages de la délinquance. Avec des moyens supplémentaires humains et matériels. Il serait bon de constituer un groupe de travail, pour savoir comment construire cette police de sécurité du quotidien afin de faire remonter les informations au préfet. »

La réunion plénière s’est ensuite poursuivie avec la mise en place des travaux d’intérêt général (TIG) à Dinan et Léhon (1 572 heures réalisées dans les services des villes) ; du groupe prévention des addictions (action de lutte contre les infractions liées au trafic, à la consommation de stupéfiant aux abords du lycée de la Fontaine-des-Eaux) ; du groupe soutien à la parentalité, de celui de prévention des violences intrafamiliales, du groupe tranquillité publique…

Et pour terminer, deux perspectives pour 2018, un groupe de travail sur la radicalisation… Et pourquoi pas l’arrivée de Quévert au CLSPD ? La question est posée !

Source:: La baisse de la délinquance est sensible à Dinan

SNPM
A propos de l'Auteur