Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Gérard Tourrette, un quartde siècle de police municipale

Posted On 07 Mai 2014
By :
Comment: Off
Tag:

tourette

L’heure de la retraite a sonné pour Gérard Tourrette qui quitte ses fonctions de brigadier-chef principal et adjoint au chef de service de la police municipale boucaine.

« Monsieur le maire, le 8 janvier 1990, c’était un lundi, vous m’aviez convoqué pour un entretien à l’issue duquel vous m’aviez signifié mon recrutement dans votre police municipale. »

Près d’un quart de siècle plus tard – 24 ans, deux mois et 21 jours, exactement – c’est avec beaucoup d’émotion, des trémolos dans la voix et même quelques larmes – presque – discrètes que le jeune retraité a pris la parole à l’occasion de la fête donnée pour son départ. Dans l’assistance, des élus, des collègues, des amis, la famille… tous présents pour marquer ce nouveau virage.

Si Richard Mallié, maire de Bouc-Bel-Air, et Luc Paoli, chef de service de la police municipale, ont mis en avant son engagement et retracé un peu du chemin parcouru ensemble, Eugène Parlanti, président des Anciens combattants, s’est félicité de récupérer « une très belle recrue puisqu’il vient d’être élu secrétaire général des Anciens combattants ». Un atout de poids puisque Gérard Tourrette est également vice-président de la Fédération nationale des anciens des forces françaises en Allemagne et Autriche.

Une carrière bien remplie avec le sport en fil rouge

Avant d’entrer à la police municipale de Bouc-Bel-Air, Gérard Tourrette a eu une vie bien remplie avec, pour fil rouge, le sport. C’est à l’école, en jouant avec des balles de chiffon, qu’il découvre le foot. « Un jour, quelqu’un m’a prédit que je pourrais faire quelque chose avec le ballon rond, mais moi, je ne pratiquais que pour jouer », raconte-t-il.

Coaché par son père, qui aurait bien voulu que le fiston devienne professeur d’éducation physique et sportive (EPS), Gérard Tourrette pratique le foot à haut niveau dans les années 60. Une passion qu’il a transmise, durant des années, en entraînant des débutants, comme il le faisait déjà dans l’armée. L’armée qui lui a valu de collectionner les médailles, symboles d’une vie qui ne s’est pas déroulée dans la routine.

Jugez plutôt. C’est à Saigon au Vietnam, où son colonel de papa est pharmacien, qu’il voit le jour le 21 avril 1949. C’est peut-être là qu’est née sa vocation pour les uniformes qu’il aura portés durant toute sa carrière. En 1965, il arrête ses études pour s’engager dans l’armée qu’il quitte pour raisons personnelles en 1990 pour un autre uniforme. Après le kaki militaire, il passe au bleu de la police municipale.

L’homme a un caractère bien trempé et direct, teinté d’humour et se révèle être très sentimental. Il n’a pas manqué d’annoncer que s’il aime s’adonner aux joies la pêche au gros au Sénégal, il apprécie aussi une bonne sieste, suivie d’une partie de boules à la fraîche et qu’il consacrera sa retraite à son épouse, Catherine, « l’amour de ma vie et la prunelle de mes yeux qui, depuis toujours, est à mes côtés et me soutient dans les bons comme dans les mauvais moments ».

 

Martine Debette

source : http://www.laprovence.com/article/edition-aix-pays-daix/2859313/gerard-tourrette-un-quartde-siecle-de-police-municipale.html

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux