Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Gens du voyage : la tension retombe à Pessac mais les problèmes d’accueil, eux, persistent

Par Mélanie JuvéFrance Bleu GirondeJeudi 10 août 2017 à 19:22

Environ 80 caravanes se sont installés sur les terrains de Romainville à Pessac.
Environ 80 caravanes se sont installés sur les terrains de Romainville à Pessac. © Radio France – Mélanie Juvé

Après des tensions entre la mairie de Pessac et les gens du voyages installés illégalement du les terrains de sport de Romainville, un accord a été trouvé pour que la communauté quitte les lieux dès dimanche. Mais selon eux, les problèmes d’accueil des gens du voyage dans le département persistent.

La tension entre des gens du voyage et le maire de Pessac Franck Raynal a atteint son paroxysme en début de semaine. Le maire est venu leur demander de quitter les terrains de sport de Romainville et aurait été insulté et arrosé d’eau. De leur côté, les gens du voyage déplorent le comportement de l’élu venu avec la police municipale en « outre-passant ses droits ». Quoi qu’il en soit, le sujet de discorde est le nouvel arrêté municipal. Il autorise à verbaliser de 35 € d’amende par jour les véhicules stationnant sur les terrains communaux ouverts comme fermés.

En attente de deux aires de grand passage

Depuis, la tension est redescendue. Un accord a été trouvé : plus d’amende promet le maire, si toutes les caravanes sont parties d’ici lundi prochain. Une promesse que compte tenir Laurent, pasteur de la mission évangélique de la communauté, même si « cela ne fait que contourner le problème. Il nous faut d’autres aires de grand passage. »explique-t-il. Car selon lui la seule existante, à Bordeaux-Lac, est déjà en partie occupée par d’autres communautés et insalubre. « Le problème est que les maires ne veulent pas d’aires de grand passage sur leur commune, ils se renvoient la balle. Donc nous on est bien obligés de trouver un endroit où on peut s’arrêter pendant une semaine. » Un plan de la préfecture prévoyait pour fin 2017 que 3 grandes aires de passage soient crées. Or, il n’en existe qu’une seule pour l’instant, celle de Bordeaux-Lac. Une doit être construite à Mérignac et une autre est en projet rive droite à Bordeaux.

« C’est donnant-donnant »

Du côté des riverains, la plupart disent ne pas être dérangés par leurs voisins temporaires« Je les comprends, raconte Sabrina. C’est moins dangereux pour leurs enfants. Ils veulent des endroits propres, comme tout le monde. » « Il faut calmer le jeu, considère Yann, habitant près du terrain de Romainville. C’est un peu donnant-donnant. Il faut que ces personnes anticipent et fassent des demandes en amont plutôt que d’arriver en forçant un peu les choses. Et que ça marche du côté du maire aussi car il est venu directement avec la police, ce qui peut générer des tensions. » Conséquence desdites tensions et réel problème pour les riverains : le déménagement d’environ 200 enfants du centre de loisirs de Romainvilleau groupe scolaire de Magonty. Si les gens du voyage partent comme prévu, les enfants devraient revenir le 16 août selon la mairie.

Le maire de Pessac, Franck Raynal, exprime son « ras-le-bol »

Pessac, France

Source:: Gens du voyage : la tension retombe à Pessac mais les problèmes d’accueil, eux, persistent

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline