Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Freyming-Merlebach Cité Sainte-Barbe : deux locataires excédées par le manque de places de stationnement

Posted On 09 Mai 2021
By :
Comment: Off

Freyming-MerlebachCité Sainte-Barbe : deux locataires excédées par le manque de places de stationnement

Deux locataires de la rue de la Croix dans la cité Sainte-Barbe déplorent le manque de places de parking dans le quartier, ce qui contraint de nombreux riverains à se garer sur des emplacements interdits. Mi-avril, l’une d’elles s’est fait verbaliser deux fois. Les deux voisines demandent la création de nouvelles places.

Par Léo SCHALLER – 07 mai 2021 à 07:00 – Temps de lecture : 2 min
|  | Vu 22387 fois
Face au manque de places quotidien, les habitants des immeubles sont contraints de se garer sur la pelouse ou les trottoirs, des emplacements interdits, qui sont bondés le soir. Photo RL /Stéphane STIFTER

Michèle Paul et Anne Lavorato habitent un immeuble de la rue de la Croix, dans la cité Sainte-Barbe à Freyming-Merlebach. Toutes deux déplorent le manque de places de stationnement dans la rue et ses alentours. « Tous les soirs, quand on rentre du travail, il n’y a jamais de places, regrette Michèle Paul. Cela fait deux ans que ça dure et ça concerne tous les locataires de la rue, tout le monde râle. Je paye un loyer tous les mois, mais impossible de me garer, ce n’est pas normal ».

« Tous les soirs, les trottoirs sont pleins »

Son immeuble compte six logements pour six places de parking seulement. « Pour d’autres c’est pire, l’immeuble d’en face n’a que quatre places pour dix logements et, à côté, un petit parking pour plusieurs résidences. » Conséquence : les riverains sont obligés de se garer sur l’herbe où sur les trottoirs, des emplacements interdits au stationnement. « Tous les soirs, les trottoirs sont pleins », assure Michèle Paul. Mi-avril, elle s’est fait verbaliser deux fois, deux jours de suite, car elle était garée sur la pelouse. « Sur les deux jours, la police a dressé 18 PV dans la cité », indique la riveraine.

Chaque soir, les trottoirs de la rue de la Croix, pourtant interdits au stationnement, sont remplis de voitures faute de place. Photo RL/Stéphane STIFTER

La Freymingeoise a tenté d’alerter la mairie sur la situation, en vain. « J’en suis arrivée au point où je ne sors plus, de peur de perdre ma place. Et on est plusieurs à le faire. » Les deux locataires demandent la création de nouvelles places. « Au moins quatre ou cinq, ce serait largement possible », estiment-elles.

De la place plus loin

Le maire de Freyming-Merlebach, Pierre Lang, indique que la police municipale a mené, à la demande de la mairie, une action d’avertissement pendant quinze jours en avril avant de verbaliser. « Si les riverains ne réagissent pas, le PV est logique, souligne l’édile. Le manque de place n’est pas une raison pour se garer sur les pelouses. Il y a des places libres plus loin, comme sur la place du Marché ».

Pour lui, « il n’y a eu aucune faute de la part de la municipalité. Si les choses se calment, on lèvera le pied. Mais si les stationnements interdits recommencent, alors les avertissements et les verbalisations continueront »

SNPM
A propos de l'Auteur