Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Drame de Millas : « Les barrières étaient levées quand notre bus a franchi le passage à niveau »

Posted On 15 Déc 2017
By :
Comment: Off
Christian Faur, le gérant de la société de transport toulousaine Faur./ Capture d'écran BFMTV
Christian Faur, le gérant de la société de transport toulousaine Faur./ Capture d’écran BFMTV

Le gérant de la société de transport toulousaine Faur, Christian Faur, dont un des bus a été percuté par le TER, jeudi à Millas, affirme que la conductrice du véhicule a traversé le passage à niveau « barrière levée et feu éteint ». Il précise également que le bus scolaire était parfaitement entretenu et que son dernier contrôle technique datait de septembre 2017.

Christian Faur a rencontré son employée, âgée de 49 ans, à l’hôpital. Cette dernière, blessée, était selon son patron, « une conductrice confirmée en CDI depuis avril 2017 dans l’entreprise ». « Elle s’est engagée tranquillement sur le passage à niveau en pensant que tout était normal », poursuit Christian Faur qui précise que la conductrice était tout à fait « lucide » et dont l’état de santé est stable.

Concernant les circonstances de l’accident, « contrairement à la SNCF, nous restons prudents. Je souhaiterais qu’ils fassent pareil et assument leurs responsabilités », demande Christian Faur. Selon le gérant de la société de transport, ce passage à niveau n’était pas dangereux. « Notre conductrice connaissait le parcours et le faisait chaque jour. Elle habite d’ailleurs dans le secteur », précise-t-il.

« Nous sommes bien évidemment très tristes. Nos chauffeurs sont choqués. Des psychologues sont intervenus dans nos locaux des Pyrénées-Orientales et de Toulouse », explique Christian Faur.

SNPM
A propos de l'Auteur