Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

COMMUNIQUE

Posted On 31 Oct 2020
By :
Comment: Off

Ce 29 octobre 2020 marque encore pour notre Pays et notre ville de Nice une atrocité supplémentaire. Cet odieux attentat s’inscrit dans un contexte déjà difficile et nous rappelle la fragilité de notre démocratie et le besoin de la protéger.

Notre syndicat partage la peine et la tristesse des familles des victimes. Toutes nos pensées vont vers les victimes tombées dans un lieu de recueillement et de prières. Le SNPM salue et félicite l’intervention exemplaire des policiers municipaux niçois pour leur réactivité, leur professionnalisme, et cette intervention qui a permis d’éviter de potentielles victimes supplémentaires. Le SNPM ne peut que constater que lorsqu’une police municipale est armée, elle peut intervenir en sécurité et mettre fin à des actions meurtrières et dans ce cas précis, terroristes.

Après l’attaque devant les anciens locaux de Charlie, l’agression ignoble qui a coutée la vie à Samuel Paty, l’obscurantisme frappe une fois de plus notre territoire à travers ces trois innocentes victimes. Le SNPM est partagé entre la tristesse, la sidération et la colère, car si cette intervention a permis la neutralisation du terroriste, il n’en est pas de même dans d’autres interventions d’équipages PM qui, faute d’armement létal, ne peuvent intervenir. Cela a été le cas lors de l’attentat de St Etienne de Vouvray, ainsi que pour l’ignoble crime à Conflans St Honorine, durant lequel un équipage PM n’a pu interpeller le terroriste faute d’armement. Trop de fois, des maires inconscients du danger qu’ils font courir à leurs fonctionnaires de police municipale en refusant un armement désormais nécessaire et indispensable, plongent les fonctionnaires dans le désarroi. Le SNPM ne comprend pas les raisons inacceptables de ces municipalités figées dans une autre époque.

Notre Pays vient d’être confronté à trois attentats en un mois, et nous pensons, hélas, que nous sommes loin d’en terminer avec le terrorisme. Ne parlons pas de la montée de la violence dans une société où les policiers municipaux, de par leur proximité et leur présence sur la voie publique, se retrouvent trop souvent dans des situations inconfortables et dangereuses, et cela sans avoir les moyens de défense.

Le SNPM demande au gouvernement d’imposer aux maires l’obligation d’armer les policiers municipaux. Nous ne pouvons plus rester silencieux devant cette inconscience caractérisée. Le SNPM se portera partie-civile dès qu’une intervention dangereuse mettra en cause un policier municipal non-armé et impliquera le maire responsable. Nous vivons désormais dans un monde où la violence et l’atrocité peuvent surgir à tout moment, dans n’importe quel lieu. Personne dans notre Pays est à l’abri. Nous attendons une réponse forte du gouvernement sur l’armement obligatoire, sur une extension des prérogatives des policiers municipaux ainsi que sur l’amélioration de notre volet social tant de fois repoussé.

En attendant une réaction rapide aux légitimes revendications de notre profession, le SNPM recommande à chaque fonctionnaire d’être vigilant en toute occasion pour faire face à tous ces dangers innombrables qui risquent de fragiliser un peu plus le paysage sécuritaire français.

Le bureau national du SNPM

SNPM
A propos de l'Auteur