Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

59 – La police municipale de Seclin attaque l’été dans ses habits neufs

PUBLIÉ LE 22/07/2016

Nord Eclair

http://lvdn.rosselcdn.net/sites/default/files/articles/ophotos/20160722/134344124_B979267975Z.1_20160722173025_000_G1178SISS.1-0.jpg

Lancée il y a un an, la transformation du service municipal de prévention de Seclin en police municipale arrive à son terme. D’ici l’automne, quatre des six agents seront officiellement policiers municipaux. Un changement en douceur accompagné d’une dotation en véhicules neufs… C’est Noël au mois de juillet !
Les années passent, mais l’enfant qui sommeille en chacun de nous ne disparaît jamais totalement (et c’est tant mieux). Personne n’est d’ailleurs épargné. Ainsi, mardi matin, Bernard Debreu n’a pas résisté à la tentation de faire bisquer (par téléphone) son chef de la police municipale, Yves Barbier. Motif de cette souriante passe d’armes ? La nouvelle voiture lettrée de la police municipale, arrivée le matin même, alors qu’Yves Barbier était en vacances… Voiture que le maire se faisait un plaisir d’essayer en avant-première. Mais attention, le gestionnaire avisé n’est jamais bien loin, et Bernard Debreu précisait aussitôt que «  l’achat de cette voiture, comme celui des deux scooters qui complètent l’équipement de la police municipale, étaient indispensables du fait de l’état des anciens véhicules. Police municipale ou pas, nous aurions fait ces achats  ».

Une évolution de carrière compréhensible

Y aurait-il donc un surcoût lié à la transformation du SMPU en police municipale ? «  Oui, mais c’est léger, concède le maire. Il s’agit essentiellement de revalorisations modérées de traitement des agents, liées à leur changement de statut. Un déroulement de carrière tout ce qu’il y a de plus normal. » Pas de chiffrage précis pour l’instant, mais Bernard Debreu martèle que «  les équipements et la relocalisation programmée du service dans l’ancienne trésorerie (près de la salle des fêtes) sont indépendants du passage ou non en police municipale  ».

C’est pour conserver Yves Barbier et trois des agents en poste «  appréciés des Seclinois, qui connaissent parfaitement la ville, et sont pour certains issus des emplois jeunes recrutés en 1998  » que le maire a sauté le pas. «  Ces gens effectuent un travail de qualité, ils ont envie de faire évoluer leur carrière, c’est compréhensible  ». Finalement, au-delà de la querelle politique engendrée par cette décision, le nouveau statut des agents changera assez peu de choses dans les relations avec les Seclinois. «  L’idée n’est pas de changer nos missions  », souligne d’ailleurs Arnaud Rey, l’adjoint du chef de la police municipale, qui vient de boucler la formation de six mois validant définitivement son statut : «  C’est assez pointu, il y a des cours de procédure pénale, de la pratique, des stages, de la psychologie… » Une formation qu’ils seront quatre agents de terrain (sur six) à avoir suivie d’ici le mois d’octobre.

Pour ce qui est de l’ultime phase du lifting de l’ex-SMPU, le déménagement des locaux vers l’ancienne trésorerie (près de la salle des fêtes), il faudra sans doute encore attendre un peu… «  On a eu de mauvaises surprises durant les travaux  », résume Bernard Debreu. « Initialement, on espérait installer le service à la rentrée, mais il faudra sans doute être patient  ». En attendant, les agents peuvent se consoler en effectuant leurs tournées au volant d’une Kangoo électrique flambant neuve, que les Seclinois connaîtront bientôt aussi bien que les policiers à l’intérieur !

 

 

 

source : http://www.nordeclair.fr/info-locale/la-police-municipale-de-seclin-attaque-l-ete-dans-ses-jna60b0n1208137

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline