Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

30 000 € de bijoux dans le minibus pour la Roumanie

Posted On 02 Déc 2017
By :
Comment: Off

Quatre personnes ont été interpellées à bord d’un minibus par la police, sur une aire d’autoroute. Ils transportaient le butin de huit cambriolages commis dans la région.

C’est un minibus bien chargé que les policiers ont contrôlé, pas tout à fait par hasard, dimanche soir, sur une aire d’autoroute, en périphérie toulousaine.

Au terme de plusieurs jours d’investigations et notamment de surveillances, les enquêteurs de la brigade des atteintes aux biens de la sûreté départementale ont observé le manège d’un groupe présumé de cambrioleurs. Dimanche, ils ont vu quatre personnes charger du matériel dans un minibus. Pas des valises de tourismes mais des cartons en vrac.

Une fois le convoi parti, les policiers de la BRAB, appuyés par la BAC, ont intercepté le minibus. À l’intérieur, une véritable caverne d’Ali Baba faite des butins de huit cambriolages commis entre le 20 octobre et le 26 novembre dans toute la région.

30000€ de bijoux divers ont ainsi été retrouvés mais aussi des consoles de jeux, des téléviseurs, des ordinateurs, des tablettes tactiles, divers matériel multimédia ainsi que des vêtements ou encore… du gel douche.

Les quatre personnes interpellées, deux femmes, âgées de 26 ans et 29 ans, et deux hommes de 30 ans, ont expliqué qu’ils voulaient rejoindre Narbonne pour prendre un bus à destination de la Roumanie, leur pays d’origine.

Ces grands voyageurs avaient semble-t-il écumé l’Occitanie puisque les divers objets ont été dérobés lors de huit cambriolages commis en Haute-Garonne mais aussi en Ariège, dans l’Aude, dans les Hautes-Pyrénées et le Lot.

Un homme, le conducteur du bus, et l’une des jeunes femmes ont été déférés à l’issue de leurs gardes à vue. Ils ont été jugés, mercredi, dans le cadre des comparutions immédiates. L’homme au casier vierge a été relaxé au bénéfice du doute. La femme, au casier fort de deux mentions, a écopé de huit mois de prison mais aucun mandat de dépôt n’a été décerné. Elle est elle aussi ressortie libre du tribunal.


45 ordinateurs volés à la fac

Un cambriolage a été constaté, en fin de semaine dernière, à l’université Jean-Jaurès, dans le quartier du Mirai. 45 unités centrales d’ordinateurs avaient été dérobées pour un préjudice de plusieurs milliers d’euros. Les enquêteurs de la brigade de répression des atteintes aux biens se sont vite mis au travail. Grâce à l’exploitation des caméras de vidéoprotection, ils sont remontés jusqu’à un étudiant de 20 ans. Dans sa chambre, ils ont retrouvé le butin. Il a été interpellé et sera jugé en février.

SNPM
A propos de l'Auteur