Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Violences du 15 juillet : sept personnes identifiées et placées en garde à vue

Tony FONTENEAU –

Violences du 15 juillet : sept personnes identifiées et placées en garde à vue
Jean-Marc CHAPEL

Le soir de la victoire de l’équipe de France, des violences avaient éclatées et deux fonctionnaires de police avaient été blessés.

Dimanche 15 juillet, la France devenait championne du monde de football, plongeant le pays dans une douce allégresse. Mais à Villefranche, la fête avait tourné court, la faute à des violences au niveau de la place du Promenoir.

« Tout a commencé lorsqu’un tracteur a voulu s’avancer rue d’Anse, explique une source policière. Au vu du danger, on l’a invité à quitter la zone. Mais en repartant, il a croisé un véhicule avec huit à neuf individus postés sur le toit. »

Là, les fonctionnaires ont demandé aux supporters un peu échaudés de descendre. « La plupart se sont exécutés sauf un, qui semblait bien alcoolisé. On a dû utiliser les matraques lorsqu’il a commencé à nous donner des coups de pieds. »

Les policiers ont alors sorti les gaz lacrymogènes ce qui a provoqué un mouvement d’excitation chez plusieurs personnes présentes. « On nous a jeté des pierres, des bouteilles et d’autres choses. »

Suite à cette soirée mouvementée, 27 fonctionnaires de police, municipale et nationale, ont déposé plainte. Deux d’entre eux ont été blessés. « L’un après avoir reçu une bouteille sur la tête et l’autre après s’être fait une entorse en tentant de rattraper un des individus. »

Les investigations ont ensuite permis d’identifier sept individus. Un homme, âgé de 39 et déjà connu des services, a été jugé en comparution immédiate ce vendredi.

Deux mineurs, de 15 et 16 ans, ont été présentés ce vendredi devant le juge des enfants pour une mise en examen. Deux autres, de 16 et 17 ans, font l’objet d’une comparution devant le juge des enfants pour le 18 octobre 2018.

L’homme, qui est à l’origine des échauffourées, et son frère, qui a essayé d’arracher la matraque d’un des fonctionnaires, sont convoqués devant le tribunal correctionnel le 11 décembre prochain.

T.F.

Source:: Violences du 15 juillet : sept personnes identifiées et placées en garde à vue

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline