Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Un arrêté municipal interdit certaines enseignes de vendre de l’alcool après 21 heures

Un arrêté interdit des épiceries de vendre de l’alcool après 21 heures

Il n’est pas rare de retrouver des flacons d’alcool ou des canettes de bière sur les trottoirs. © Photo d’archives

« Pour réduire l’insécurité, les troubles à l’ordre public », la municipalité a choisi de réglementer, dans certaines rues, les horaires de fermetures des épiceries qui vendent de l’alcool en soirée.

Un mois après Joigny, c’est au tour de Sens de réglementer les horaires de fermeture des épiceries vendant de l’alcool la nuit. Marie-Louise Fort, maire de Sens, a acté cette décision jeudi, obligeant les commerces de certaines rues à baisser le rideau à 21 heures au plus tard. Et ce jusqu’au 10 octobre. « Il appartient au maire de prendre toutes les mesures nécessaires pour réduire l’insécurité, les troubles à l’ordre public et les accidents de la circulation en réglementant les horaires de vente d’alcool », indique l’élue. Dans son arrêté, elle fait état de « plaintes et doléances de riverains » et de « multiples interventions des forces de l’ordre ».

« Pas envie de devenir une rue Thénard bis »

Les rues Thénard et d’Alsace-Lorraine sont particulièrement dans le viseur de cette décision. Hier, il suffisait de s’y promener pour constater la présence de canettes et bouteilles de verre sur les trottoirs. Dans la rue Thénard, des arrêtés similaires avaient été pris en 2014 et 2015, avec une obligation de fermeture à 20 heures.

Pour la rue d’Alsace-Lorraine, c’est une première. « Nous n’avons pas envie de devenir une rue Thénard bis. On voit des gens boire de l’alcool toute la journée, uriner sur les devantures des magasins, certains clients ne veulent plus venir, s’indigne un commerçant. Rien qu’hier (jeudi), la police municipale a dû intervenir deux fois à cause de trois personnes ivres en pleine rue. »

« L’ouverture tardive de ces établissements favorise la présence, sur la voie publique, de personnes pouvant troubler l’ordre et la tranquillité publics », affirme Marie-Louise Fort, déterminée à endiguer ces nuisances. Pour l’élue, c’est « un degré supplémentaire » après un premier arrêté, daté du 19 juin, qui portait interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique dans une cinquantaine de rues de la commune.

Prévenus dans l’après-midi par la police municipale, trois commerces ont fermé leurs portes plus tôt hier soir. « C’est difficile à accepter car nous travaillons le plus quand les supermarchés sont fermés, expliquent les gérants de l’épicerie Meks. Il faudrait nous laisser la possibilité d’ouvrir jusqu’à 22 h 30. ».

Antoine Compigne

L’arrêté dans le détail

Paraphé jeudi par le maire de Sens Marie-Louise Fort, cet arrêté porte « réglementation des horaires de fermeture des commerces de détail, dits épicerie vendant de l’alcool la nuit ». Du 11 août au 10 octobre 2017, ces épiceries « devront être fermées à compter de 21 heures jusqu’à6heures » dans un périmètre défini par les rues suivantes : rue de la République, boulevard du mail, rue d’Alsace-Lorraine, boulevard Winston Churchill, boulevard du maréchal Foch (de l’intersection Churchill/Castors au boulevard du 14-juillet) et boulevard du 14-juillet.

Une association créée en juin

L’association Agir ensemble quartier Thénard a été créée le 12 juin 2017. Elle est présidée par Didier Louton, un habitant de la rue Thénard et vise à « redonner aux rues Thénard et Trois Croissants l’activité et la vivacité d’antan au travers de développement de la solidarité des habitants de ces deux rues ». Ses dirigeants soulignent dans les statuts que « ces objectifs seront réalisés avec le retour de la tranquillité et d’une activité locale et commerciale normale. »

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline