Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Toulouse: des panneaux contre les djihadistes installés aux portes de la ville

Posted On 27 Mar 2018
By :
Comment: Off
Une dizaine de panneaux de signalisation comportant l’inscription « djihadistes » barrée de rouge ont récemment été installés par des individus à différentes entrées de la ville de Toulouse. Une enquête a été ouverte et confiée à la Sûreté départementale de Haute-Garonne.
Des panneaux avec l’inscription « djihadistes » barrée de rouge ont été disposés à différentes entrées de la ville de Toulouse, sous la signalétique officielle.

©Capture d’écran Twitter

La rédaction de FranceSoir.fr

Les Toulousains ont découvert les 22 et 23 mars de nouveaux panneaux de signalisation aux portes de leur ville. Des panneaux qui, de loin, pouvaient avoir l’air officiels. Mais qui, en réalité, à y regarder de plus près, étaient fabriqués en carton et installés sous la signalétique de la mairie. Ces panneaux en question comportaient l’inscription « djihadistes » barrée de rouge.

En passant sur le périphérique, plusieurs automobilistes ont alerté la société des Autoroutes du sud de la France (ASF) en apercevant ces pancartes, qui ont rapidement été retirées avant d’être confiées aux autorités.

Puisque M. le maire, @jlmoudenc, refuse de s’opposer au retour des dans notre ville, il appartient donc aux citoyens de faire entendre cet avertissement : les djihadistes ne sont pas les bienvenus à Toulouse !

Selon Le Point, il y avait une dizaine de panneaux. Sept ont été retirés des abords du réseau autoroutier et trois autres à l’entrée de Balma et Ramonville-Saint-Agne (banlieue toulousaine).

Voir aussi: djihadistes – 323 retours en France, 1.180 Français encore au Levant

Une enquête a été ouverte mais la gendarmerie a rapidement passé la main à la Sûreté départementale de Haute-Garonne qui doit se charger, après prélèvements (ADN et empreintes) sur les panneaux et visionnage des images de vidéosurveillance, d’identifier les responsables.

Mais sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes pensent qu’il s’agit d’une action de l’antenne toulousaine du groupe d’extrême droite Génération Identitaire.

Il y a une quinzaine de jours, des membres du groupe avaient tracté à travers la ville pour protester contre le retour des djihadistes français à Toulouse en alertant le maire Jean-Luc Moudenc: « Nous lançons dès aujourd’hui une importante campagne afin d’alerter la population toulousaine, ainsi que notre maire, sur le danger que représente les retours des djihadistes toulousains », avaient-ils déclaré le 10 mars.

SNPM
A propos de l'Auteur