Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Thionville change son stationnement

A partir du 1er janvier 2018, Thionville appliquera la réforme nationale du stationnement. La commune en profite pour ajuster son offre, et tenter de revitaliser son centre-ville.

Par Christophe ChohinPublié le 20/11/2017 à 18:13

Votée en 2014, la loi de modernisation de l’Action publique territoriale transfère la gestion du stationnement sur la voirie de l’Etat aux communes. Celles-ci prendront en charge, dès janvier prochain, la « redevance d’occupation du domaine public ». En clair, finies les amendes… mais pas le paiement du stationnement.

A Thionville, le stationnement de moins d’une demi-heure restera gratuit, puis payant au-delà. Si un automobiliste dépasse les deux heures maximales de stationnement payant, il devra s’acquitter d’un forfait post-stationnement de 15 euros, contre 17 euros pour les procès-verbaux. « Le plafond fixé par la loi est de 30 euros mais les communes restent libres. Nous avons choisi de le fixer à 15 euros, desquels il est possible de déduire le montant du stationnement déjà payé », note Jean-Charles Louis, premier adjoint au maire de Thionville.

finies les amendes… mais pas le paiement du stationnement. / © Christophe Chohin
finies les amendes… mais pas le paiement du stationnement. / © Christophe Chohin

La volonté de la mairie est double : assurer une rotation accrue des véhicules et recouvrer plus rapidement les impayés. « Il sera possible de s’acquitter du forfait de post-stationnement directement sur les horodateurs, sur Internet ou à la mairie », continue Jean-Charles Louis.
Pour identifier les véhicules, chaque usager devra rentrer sa plaque d’immatriculation sur les horodateurs. Une voiture banalisée équipée d’une caméra patrouillera dans les rues pour scanner les plaques et signaler les éventuels contrevenants. Des adjoints de sécurité de la police municipale se chargeront alors de verbaliser.

« Nous aurions pu choisir un système automatisé mais la Commission Nationale Informatique et Libertés a déjà émis des réserves sur ce procédé », analyse Jean-Charles Louis.

Ce passage de l’Etat aux communes n’est pas anodin au niveau des finances de Thionville. Le remplacement des 41 horodateurs de la commune coûtera à lui-seul 143000 euros, l’achat du véhicule en charge de la lecture automatique des plaques minéralogiques 127400 euros. Un investissement qui devrait être rentabilisé grâce au forfait post-stationnement.

Source:: Thionville change son stationnement

SNPM
A propos de l'Auteur