Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Près de la moitié des djihadistes revenus de Syrie sont en liberté, explique Collomb

Par

Auteur

Terrorisme. Environ 240 djihadistes sont revenus en France depuis 2012 a déclaré Gérard Collomb, ce jeudi 26 octobre. Problème, seuls 130 d’entre eux sont en prison.

Quel aveu ! Ce jeudi 26 octobre, Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, était interrogé par la sénatrice centriste Nathalie Goulet sur le retour de djihadistes partis en Syrie et en Irak. « Plus de 240 majeurs et plus de 50 mineurs, dont la plupart ont moins de 12 ans (…) sont revenus depuis 2012 sur le sol français », a-t-il indiqué rapporte l’AFP, avant de préciser que depuis 2015, les femmes, les hommes majeurs et les « quelques mineurs combattants »étaient systématiquement placés en garde à vue.

54 % des « revenants » en prison

Mais Gérard Collomb a aussi effectué un état des lieux chiffré. Environ 130 de ces djihadistes « revenants » sont en prison (54 %) a-t-il expliqué, avant d’avouer que les autres étaient en liberté et faisaient seulement « l’objet d’un suivi administratif » ou « judiciaire ». Pour autant, le ministre de l’Intérieur a jugé que le « problème » était « parfaitement pris en charge aujourd’hui en France ».

SUR LE MÊME SUJET

Sur un millier de Français partis en zone jihadiste irako-syrienne, environ 300 y ont trouvé la mort, a indiqué le ministère de la Justice en juin. Quelque 700 adultes (dont 300 femmes) s’y trouvaient encore, avec 400 enfants. Le groupe jihadiste État islamique a depuis perdu beaucoup de terrain en Syrie et surtout en Irak, au terme de combats qui ont décimé ou dispersé une partie de ses troupes.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline