Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Patinoire vandalisée : incarcération requise

Les adolescents de 16 et 17 ans qui ont pénétré par effraction dans la patinoire dans la nuit du 27 au 28 décembre, sont des multirécidivistes défavorablement connus de la justice et de la police. Vers 3 h du matin, le centre de supervision urbain de la police municipale les repère à l’arrière du bâtiment, grâce aux caméras de vidéosurveillance de la zone des loisirs (CSU). Avec une pierre, ils ont fracturé la vitre d’une issue de secours.

« Nous avons mis en place une organisation qui prévoit des permanences au CSU 24 heures sur 24, sept jours sur sept », explique l’adjoint à la sécurité Gérard Piquepaille. « Elles sont efficaces comme on peut s’en rendre compte sur cette affaire. »

Le CSU contacte donc le commissariat de la police nationale qui dépêche la brigade de nuit et l’unité canine. À l’aide du chien, les fonctionnaires se lancent, cinq minutes plus tard, à la poursuite des suspects dans les locaux de la patinoire et les retrouvent à l’intérieur de la buvette, des barres chocolatées à la main. Au passage, ils ont vandalisé un volet roulant pour y pénétrer.

« Nous avons la certitude qu’ils cherchaient de l’argent », indique Florence Besancenot, vice-présidente en charge des équipements du Grand Belfort. « D’où un acharnement à fracasser des portes vitrées et à tout retourner dans un bureau. Les dégâts sont importants. Nous sommes en train de les estimer. Mais cette opération prend plus de temps que prévue avec les vacances. »

Incarcération requise

Les deux adolescents ont été déférés au parquet puis devant le juge pour enfants pour y répondre de leurs actes. La justice leur reproche aussi de ne pas avoir respecté leurs obligations prononcées dans une condamnation sur un autre dossier. Il leur était imposé de ne pas sortir après 20 h et de ne pas se trouver ensemble. L’avertissement n’ayant pas été suivi d’effet, le parquet n’avait pas d’autre choix que de requérir une incarcération à l’égard des suspects.

Pour prévenir toute nouvelle intrusion dans la patinoire, le Grand Belfort a décidé de sécuriser toutes les issues.

Pascal CHEVILLOT

Source:: Patinoire vandalisée : incarcération requise

SNPM
A propos de l'Auteur