Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Normandie: La simulation d’une attaque terroriste sème la panique dans un collège

FAITS DIVERS Des policiers municipaux encagoulés ont jeté des pétards dans la cour du collège de Val-de-Reuil, près de Rouen, et ont poursuivi les enseignants effrayés…

20 Minutes avec agence

 

Des policiers municipaux encagoulés ont débarqué dans le collège de Val-de-Reuil pour simuler une attaque terroriste.

Des policiers municipaux encagoulés ont débarqué dans le collège de Val-de-Reuil pour simuler une attaque terroriste. — Google street view

Les enseignants du collège Alphonse Allais de Val-de-Reuil, près de Rouen, se souviendront longtemps de la simulation d’attaque terroriste programmée vendredi dernier, lors de la pré-rentrée.

Si la principale les avait bien prévenus de cet exercice, ils ne s’attendaient visiblement pas à un tel degré de réalisme de la part de la police municipale.

>> A lire aussi : Ce que les profs attendent de l’Education nationale après les attentats

Les policiers jettent des pétards et poursuivent les enseignants

Selon les informations de France Bleu Normandie, deux policiers encagoulés ont débarqué dans l’établissement, vers 16 heures. Ils ont jeté des pétards dans la cour avant de poursuivre certains enseignants. Comme il s’agissait d’une pré-rentrée, aucun élève n’était présent dans le collège.

La simulation d’attentat aurait provoqué un début de panique dans l’établissement et même dans tout le quartier. Selon le syndicat SNES-FSU, qui a recueilli le témoignage d’une professeure présente lors de cet exercice, des enseignants se sont cachés alors que d’autres ont fini en pleurs.

>> A lire aussi : Sécurité des établissements: Quels sont les talons d’Achille des collèges et des lycées?

Des riverains paniqués appellent la police

Certains riverains auraient même appelé la police pour signaler ce qu’ils pensaient être une véritable attaque terroriste, effrayés par les bruits des pétards et l’alarme. La police municipale a confirmé à France Bleu être intervenue dans le collège. À la suite de l’exercice, le syndicat d’enseignants a prévenu le rectorat, qui est à son tour entré en contact avec la principale du collège.

D’après les premiers éléments recueillis, l’organisation d’une telle simulation fait bien partie des prérogatives du chef d’établissement dans le cadre des actions de formation. Quant à Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil, il a estimé auprès de France Bleu Normandie « que cette intervention n’est pas aberrante mais que l’explication a peut-être été insuffisante ».

Source:: Normandie: La simulation d’une attaque terroriste sème la panique dans un collège

SNPM
A propos de l'Auteur