Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Non, Rombas ne rejoint pas la police intercommunale

Posted On 26 Juin 2019
By :
Comment: Off

Une erreur s’est glissée dans notre compte rendu de conseil municipal de Mondelange : Rombas ne rejoint pas le périmètre de la police intercommunale mais donne un droit de passage aux équipes d’Amnéville, de Clouange, Richemont et Mondelange. En revanche, Vitry quitte bien le dispositif.

Dans le viseur de la police intercommunale ? Un simple de droit de passage et non pas un périmètre étendu à la commune de Rombas. En revanche, Vitry-sur-Orne a décidé de quitter le dispositif, au bout d’un an.  Photo illustration RL /Thierry NICOLAS

Lionel Fournier s’est « presque étouffé en buvant [s]on café », en lisant le journal. « Nous avons uniquement voulu rendre service, en répondant à la demande d’un droit de passage. Mais il n’a jamais été question de rejoindre la police intercommunale. Nous avons tout ce qui nous faut chez nous », explique le maire de Rombas.

Dimanche 16 juin, le compte rendu de conseil municipal de la commune de Mondelange, paru dans nos colonnes, laissait entendre que la commune de Rombas rejoindrait le dispositif de la police intercommunale porté par Mondelange, Amnéville, Clouange et Richemont.

Or, il s’agit en fait d’un simple droit de passage. Les policiers intercommunaux pourront uniquement circuler par le territoire de la commune de Rombas pour intervenir dans l’une ou l’autre des communes du groupement.

La « fausse nouvelle » avait également quelque peu surpris les sept agents municipaux, forcément non informés de cette mutualisation. « Nous avons du personnel et 55 caméras. On nous a demandé ce droit de passage mais il est bien clair que nous ne voulons aucune prestation, et ne donnerons aucun crédit », revendique Lionel Fournier.

Vitry s’en va le 1er  juillet

En revanche, la commune de Vitry quitte bien le dispositif de la police intercommunale. C’est d’ailleurs ce retrait qui a entraîné la demande de droit de passage. Jusqu’au 1er  juillet, les agents peuvent circuler par Vitry-sur-Orne. Mais après le retrait de Vitry, le périmètre sera discontinu de Amnéville à Clouange.

Rombas avait déjà donné son accord pour que les policiers amnévillois passent par son territoire pour se rendre à Malancourt. Dès la semaine prochaine, les policiers intercommunaux pourront emprunter les rues de l’Usine et Poincaré pour traverser Rombas.

Proximité et réactivité

Les élus de Vitry ont décidé de quitter le dispositif, qu’ils avaient intégré il y a un an. « Dès le départ, nous n’étions pas demandeurs. La ville de Clouange avait besoin de cette continuité territoriale. Nous avons eu envie d’essayer, durant une année», explique Luc Corradi, maire de Vitry. La commune disposait d’une garde-champêtre qu’elle a donc mutualisée. «Au fil du temps, nous nous sommes aperçus que nous perdions en service de proximité et en réactivité. Nous n’avons aucun grief. Mais nous ne sommes pas dans la même configuration, nous sommes une commune plus rurale. Nous voulons retrouver notre facilité d’action, pour nos missions de prévention.» Fabienne Bernard redeviendra garde-champêtre à part entière dès le 1er juillet.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline