Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Nantes : séquestrée et torturée par son conjoint, elle s’échappe à l’aide d’un drap

Posted On 27 Mar 2018
By :
Comment: Off

La scène pourrait être sortie tout droit d’un film de MacGyver ou de Mission Impossible si l’histoire n’était pas aussi grave. Une jeune femme de 18 ans séquestrée et torturée par son petit-ami à Saint-Herblain (Loire-Atlantique) a pris un énorme risque pour échapper à son ravisseur.

Le 24 mars, une équipe de policiers est appelée pour venir en aide à une jeune femme. Elle vient de fuir son appartement du 9e étage pour se rendre sur celui de sa voisine au 8e à l’aide d’un drap. Sur place, les pompiers prennent rapidement en charge la victime qui se trouve dans un « état de sidération ».

La jeune fille de 18 ans a expliqué aux forces de l’ordre avoir été séquestrée et frappée avec une tringle et des câbles, avoir eu la main plongée dans de l’huile bouillante et le crâne en partie rasé. Lors de son hospitalisation, un médecin lui a prescrit une incapacité totale de travail durant 30 jours.

Usurpation d’identité

Cet acharnement aurait débuté le jeudi 22 mars pour une raison encore inconnue. Son compagnon de 24 ans l’enfermait à chaque fois qu’il sortait et l’aurait également laissée sur leur balcon pendant plusieurs heures. La jeune femme explique qu’elle n’a jamais pu appeler les secours car il avait détruit son téléphone ou parce qu’il était présent quand l’occasion pouvait se présenter. Le jeune homme de 24 ans a usurpé l’identité de sa victime sur Facebook pour ne pas inquiéter sa famille.

Une comparution immédiate en approche

Encore sur place, les policiers n’ont pas eu de mal à interpeller le « bourreau », déjà connu des services de police pour être en situation irrégulière. Entendu, il reconnaît une partie des faits avant d’évoquer une perte de mémoire due à une soirée alcoolisée.

Sa garde à vue a été prolongée dans la soirée du 25 mars pour une audition du voisinage. Une voisine a par ailleurs confirmé avoir vu la jeune femme enfermée sur le balcon. Le jeune homme a été déféré ce 27 mars pour une comparution immédiate prévue le lendemain.

SNPM
A propos de l'Auteur