Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Montpellier : quatre mineurs arrêtés pour du vandalisme dans des écoles

Posted On 12 Août 2017
By :
Comment: Off
L’école Simon Bolivar à Montpellier – Capture d’écran Google Street View.

SACCAGES. L’école primaire Simon Bolivar, située sur l’avenue de Barcelone dans le quartier de la Mosson-la Paillade à l’ouest de Montpellier, a été vandalisée mardi vers 8 heures, par un groupe de huit individus. Parmi eux, quatre mineurs âgés de 15 ans et de 16 ont été interpellés.

En début de matinée mardi, des riverains ont alerté la police après avoir aperçu plusieurs personnes en train de dégrader l’établissement scolaire Simon Bolivar. Arrivé rapidement sur place, une patrouille de la Sécurité publique a pu mettre la main sur quatre individus, deux âgés de 15 ans et les deux autres de 16 ans. Très rapidement, le tour de l’établissement a été fait, avec la découverte de véritables saccages à l’intérieur.

Préjudice important

Dans une liste dressée par une source proche de l’enquête, plusieurs objets ont été incendiés, les murs noircis, les sanitaires bouchés et la plupart des appareils multimédias jetés en masse dans la cours. Le préjudice atteint plusieurs milliers d’euros.

Les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault ont fait le rapprochement avec quatre autres faits qui concernent cette fois d’autres établissements de Montpellier. En effet, comme Métropolitain l’a révélé, en juin dernier l’école maternelle Martin Luther King avait elle aussi été la cible de vandales, ainsi que des faits identiques commis fin juillet dans les écoles Pablo-Neruda et Léo Malet.

Fin d’une longue série ?

Ce mois-ci, dans la nuit de dimanche à lundi l’école Cervantès a également été la cible d’actes de vandalisme, avant l’école Simon Bolivar, mardi matin. Des écoles primaires ou maternelles qui sont toutes situées dans le même quartier et dans un secteur proche. Après leurs auditions pour les faits présumés de l’école Simon Bolivar, les quatre mineurs ont été remis à leurs parents. La Ville de Montpellier a déposé plainte.

Est-ce la fin d’une longue série ? L’enquête se poursuit activement, elle s’attache à déterminer si ces adolescents oisifs sont impliqués dans le saccage des autres écoles mitoyennes.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline