Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Marché de Noël de Strasbourg: les contrôles, c’est (presque) fini

À compter de ce mardi 25 décembre, les contrôles d’accès à la Grande-Île sont levés. Mais les forces de l’ordre resteront présentes, notamment autour de la place de la Cathédrale, où le marché de Noël joue les prolongations jusqu’au 30 décembre.

C’en est fini des files d’attente au niveau des 15 ponts par lesquels piétons et cyclistes pouvaient accéder à la Grande-Île entre 11 h et 20 h. Jusqu’à l’an prochain…
Comme l’an passé, des checkpoints conditionneront l’accès au secteur de la place de la Cathédrale et du palais Rohan, où les chalets seront encore ouverts de mercredi   à dimanche.  PHOTOs DNA – Michel FRISON

C’en est fini des files d’attente au niveau des 15 ponts par lesquels piétons et cyclistes pouvaient accéder à la Grande-Île entre 11 h et 20 h. Jusqu’à l’an prochain…

1 / 2
C’en est fini des files d’attente au niveau des 15 ponts par lesquels piétons et cyclistes pouvaient accéder à la Grande-Île entre 11 h et 20 h. Jusqu’à l’an prochain… Comme l’an passé, des checkpoints conditionneront l’accès au secteur de la place de la Cathédrale et du palais Rohan, où les chalets seront encore ouverts de mercredi   à dimanche.  PHOTOs DNA – Michel FRISON

Avant l’attentat, les contrôles d’accès à l’ellipse insulaire agaçaient les Strasbourgeois : certains les jugeaient trop légers, mais la majorité commençait à trouver très pénible le lourd dispositif sécuritaire mis en place depuis l’édition 2015 du marché de Noël.

Considérablement renforcés au moment de la réouverture du Christkindelsmärik le 14 décembre, les contrôles ont ensuite logiquement été mieux acceptés. Globalement, en tout cas.

Entre insultes et encouragements

« On a quand même eu régulièrement des insultes, voire des menaces physiques, témoigne Antoine Demua, agent de sécurité qui assurait hier une présence sur le pont de Pierre, l’un des quatre supplémentaires fermés suite au renforcement du dispositif de sécurité. Surtout après l’attentat : les gens nous signifiaient parfois vertement qu’on ne servait à rien. »

Il a donc fallu faire preuve de beaucoup de diplomatie, pour expliquer aux riverains qu’ils devaient désormais modifier leur parcours habituel et faire valoir que leur présence — Antoine Demua en est convaincu — participait malgré tout à réduire le risque. « Honnêtement, les récalcitrants n’étaient que 2 à 3 % : la plupart des gens étaient conscients qu’on faisait de notre mieux et nous encourageaient. »

Après vingt-quatre journées de vigilance, « debout dehors de 11 h à 20 h, qu’il pleuve ou qu’il caille », les 140 agents de sécurité privés mobilisés depuis l’ouverture du marché de Noël le 23 novembre — en complément des dizaines de policiers municipaux, nationaux, CRS, gendarmes et militaires de l’opération Sentinelle — ne sont toutefois pas fâchés de tourner la page de cet avent éprouvant.

Tous les ponts rouverts

Au point de filtrage du pont du Théâtre, Éric s’excuserait presque d’être lui aussi soulagé : « J’habite la Neustadt, juste de l’autre côté de l’Ill, et je travaille au centre-ville. C’est vrai qu’un mois à devoir montrer patte blanche tous les jours, c’est un peu long. Mais je ne veux pas polémiquer sur l’utilité du dispositif de sécurité : les gars ont quand même du mérite », considère-t-il après avoir adressé aux agents en gilet fluo un chaleureux « Joyeux Noël, reposez-vous bien ! »

La plupart des chalets du marché de Noël ayant programmé de baisser leurs volets à 18 h lundi, la cloche sécuritaire posée sur l’ellipse insulaire touche à sa fin. À compter de ce mardi, on pourra donc à nouveau accéder librement au centre-ville, jour et nuit. C’en sera fini des ouvertures de manteaux et des contrôles de sacs aux 15 checkpoints dédiés aux piétons et cyclistes. Tous les ponts et passerelles, même les six jusqu’alors complètement fermés, doivent rouvrir.

Les bus et trams desserviront à nouveau l’hypercentre normalement, les voitures pouvant y accéder sans en passer par les quatre points de filtrage obligatoires. Lundi, les coffres étaient encore fouillés, mais le macaron n’était plus systématiquement exigé, « afin de permettre aux gens de récupérer leurs commandes de Noël », fait savoir Christian Cugney, le directeur de la police municipale. À partir de ce mardi, l’on pourra également recommencer à se garer au centre-ville.

Un site toujours sensible

Après une petite pause en ce jour de Noël, les chalets des places de la cathédrale, du Château, du Vieux-Marché-aux-Poissons et de la terrasse du palais des Rohan rouvriront de demain à dimanche, de 11 h à 20 h. Comme l’an passé, des checkpoints conditionneront l’accès à ce périmètre, « avec des agents de sécurité privés et un équipage de police sur zone en permanence », précise Christian Cugney.

Le plan Vigipirate reste au niveau de sécurité renforcée « Risque attentat », afin de prévenir d’éventuelles répliques sur les sites sensibles du pays. Le marché de Noël de Strasbourg, même en configuration réduite, en fait assurément partie.

Source:: Marché de Noël de Strasbourg: les contrôles, c’est (presque) fini

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline