Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Maizières-lès-Metz Françoise Paulcsak : « La mission de l’ASVP n’est pas toujours comprise »

Posted On 31 Jan 2021
By :
Comment: Off

Françoise Paulcsak évoque sa fonction d’ASVP (agent de surveillance de la voie publique) à Maizières-lès-Metz qu’elle exerce avec une évidente conviction.

22 janv. 2021 à 17:21 – Temps de lecture : 2 min
|  | Vu 64 fois
Françoise Paulcsak : « La mission de l’ASVP n’est pas toujours comprise. Il est là pour participer à la sécurité de la ville, notamment au niveau du stationnement. C’est une mission difficile mais passionnante. » Photo RL

Pourquoi ce choix de devenir agent de surveillance de la voie publique ?

Françoise PAULCSAK  : « J’ai toujours été attirée par le port de l’uniforme. Maizièroise depuis toujours, j’ai souhaité me mettre au service de la ville qui m’a vue grandir et à laquelle je suis très attachée. »

En quoi consistent vos missions ?

« Nous formons un binôme avec ma collègue. Notre mission est de veiller au respect du Code de la route, notamment au niveau du stationnement. Nous veillons au respect des règles de sécurité dont la non-application met en danger la vie d’autrui. Nous sommes particulièrement sensibles à la sécurité des enfants à l’entrée et à la sortie des écoles. Nous détenons le pouvoir de verbaliser les contrevenants, sans aucune recherche de quota à atteindre. Nous effectuons des patrouilles qui nous conduisent dans tous les endroits de la ville, à pied, à bicyclette ou en voiture. »

Quelles satisfactions vous procure votre fonction ?

« Le contact avec la population. Nous sommes à son écoute et à son service. J’ai conscience du fait qu’à travers nous transparaît l’image de la mairie. Je suis dans mon élément. Ma fonction me passionne et je m’y implique avec une réelle conviction. Travailler de façon conviviale et constructive en collaboration avec la police municipale avec laquelle nous formons une bonne équipe est un vrai bonheur. Par ailleurs, je demeure intègre, juste et respectueuse quelles que soient les circonstances, suivant ainsi les valeurs transmises par mon père. Je pense qu’il serait fier de moi. »

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

« Nous sommes parfois en butte à l’agressivité de certaines personnes qui n’acceptent pas que nous les mettions en face de leurs responsabilités. Nous parvenons parfois à leur faire entendre raison. La situation sanitaire rend certains particulièrement nerveux voire agressifs. Notre métier n’est pas toujours facile mais il est d’abord et avant tout passionnant. »

SNPM
A propos de l'Auteur