Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

L’hôtel F1 d’Appoigny deviendra un centre d’hébergement

Posted On 16 Juil 2017
By :
Comment: Off
Situé près de l’A6 et vendu par le groupe Accor, l’hôtel F1 éponien va se transformer en centre d’hébergement d’urgence, suite à un appel d’offres national.

La possibilité en ligne d’y réserver l’une de ses 64 chambres ne dépasse pas le samedi 22 juillet inclus. Implanté depuis 1989, le F1 d’Appoigny vit ses dernières heures d’hôtel « classique », aux côtés d’un Campanile et d’un hôtel Mercure, le long de la N6.

62 structures comme elle, fleurons de la chaîne économique d’AccorHotel, ont été reprises par la Société nationale immobilière (SNI), filiale à vocation d’intérêt général de la Caisse des dépôts et consignations. Officiellement cédé, celui d’Appoigny annonce une fermeture « le 25 juillet » à la réception de cet hôtel du groupe Accor. Groupe en pleine relance de sa marque et soucieux à l’avenir « d’une gestion dynamique de son portefeuille d’hôtels. »

Une capacité maximale de 82 places

En mars dernier, le groupe hôtelier annonçait « un projet de cession (*) d’un portefeuille de 62 hôtels, composé de 7 hôtels en propriété et 55 hôtels en location détenus par la société Silverstone, au groupe SNI ».

À travers cette transaction, 6.000 places d’urgence devraient être aménagées. D’autres types de biens immobiliers seront acquis pour atteindre 7.700 places.
En décembre 2016, l’État lançait un appel à projets en faveur de l’hébergement d’urgence, avec l’ambition de créer 10.000 places d’accueil pour plusieurs types de population (précaires, demandeurs d’asile, réfugiés…).

Adoma, intégrée au groupe SNI, sera chargée de gérer ces hébergements d’urgence. Premier opérateur du logement accompagné avec 71.000 logements, Adoma, intégrée au groupe SNI, s’appuie sur 530 sites. Elle est devenue une référence nationale en matière d’hébergement et d’accompagnement de la demande d’asile, avec plus de 14.000 places.

Un directeur adjoint en cours de recrutement

D’après les offres d’emploi en circulation, l’Établissement est d’Adoma est par exemple à la recherche, pour son « dispositif Hébergement d’Auxerre nord Appoigny » d’un directeur d’hébergement adjoint. Il y est question d’un centre de 82 places, pour l’accompagnement de demandeurs d’asile. Cet adjoint devra gérer « une équipe pluridisciplinaire de trois personnes (deux intervenants sociaux, un agent polyvalent) » et mettre en application les « modalités de prises en charge des demandeurs d’asile de l’accueil à la sortie du centre ».

Autre mission prévue : « proposer des dispositifs d’animations socio-éducatives facilitant l’intégration et l’autonomie des réfugiés dans la vie citoyenne (logement, formation, emploi…) ».

S’agissant de la stratégie de reclassement des actuels employés des F1, ces derniers ont « une période de priorité », a certifié le groupe SNI.

« En Bourgogne Franche-Comté, les F1 d’Appoigny, Chalon-sur-Saône, Mâcon et Besançon sont concernés, précise la préfecture icaunaise. À Appoigny, la capacité maximale sera de 82 places en septembre, après travaux. »

(*) À l’issue de ce projet de cession, AccorHotels compte devenir l’actionnaire majoritaire de la structure détenant les 102 actifs Hôtel F1 non cédés. « Cette opération serait réalisée via une augmentation de capital de 51 millions d’euros », précisait au printemps le groupe hôtelier en restructuration.

En chiffres

62 hôtels F1du groupe Accor, dont celui d’Appoigny, sont concernés par un rachat rendu public en mars, par la Société nationale immobilière (SNI).

17,50 €C’est le coût de la place, à la nuitée, dans ce nouveau dispositif d’hébergement d’urgence. Ce prix comprend logement  et accompagnement social », précise la SNI.

10.000 places d’accueilC’était l’objectif affiché par l’État en décembre 2016, lorsque ce dernier a lancé un appel à projets en faveur de l’hébergement d’urgence. Ces places doivent être à destination de plusieurs types de population (précaires, demandeurs d’asile, réfugiés…).

 

Vincent Thomas
vincent.thomas@centrefrance.com

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline