Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Les policiers municipaux font face à une société de plus en plus fragile

Patrouille de jour dans le quartier Villenouvelle, lieu chaud de la ville./ Photo DDM, L.B.
Patrouille de jour dans le quartier Villenouvelle, lieu chaud de la ville./ Photo DDM, L.B.

La mort tragique la semaine dernière du chef de la police municipale de Rodez a mis en lumière les missions de cette police du quotidien. Immersion hier avec les policiers municipaux de Montauban.

«On va partout»

Marc enchaîne : «Ici, ce n’est pas comme dans certaines villes. On va partout même et surtout quand on dérange certaines pratiques. Pas de zone de non droit à Montauban !». Dans le quartier chaud de Villenouvelle, pas question de fléchir : «On ne lâche pas l’affaire, les dealers le savent. Mais les gens ont parfois peur de nous donner des informations».

Les deals de shit, les rodéos de nuit, les petits caïds qui tentent d’étendre leur influence ; les policiers municipaux sont en première ligne, en bonne coordination avec leurs collègues nationaux : «Nous sommes bien équipés et si nous sommes prudents on ne recule pas».

N’allez pourtant pas croire que ces policiers municipaux sont des têtes brûlées ou des cow-boys. La mort qui a frappé l’un des leurs à Rodez, la semaine dernière, est évidemment dans toutes les têtes : «On vit avec le danger, soupire Gilbert. Il laisse trois enfants. Ce qui nous choque, c’est le motif futile qui a déclenché le drame».

Le chef de la police municipale Patrick Carballo sait que les temps sont durs et que la société a évolué : «On sait qu’on est amené à intervenir sur des cas dangereux. Des gars qui sortent de psychiatrie et qu’on retrouve dans la rue. Et on se prépare toujours au pire. On est bien formé pour ça mais le métier a évolué».


Le chiffre : 67

agents > De police municipale. C’est l’effectif total de la police municipale de Montauban. Avec 42 agents, 13 personnes au centre de vidéo-surveillance (68 caméras en tout), 6 ASVP (stationnement payant) et deux médiateurs. Les policiers municipaux reçoivent environ 25 000 appels par an et réalisent autour de 7500 interventions par an.

SNPM
A propos de l'Auteur