Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

L’assassin présumé n’est resté que 5 ans en Bigorre

Posted On 09 Sep 2017
By :
Comment: Off

L’homme natif de Tarbes, âgé de 31 ans, et accusé de l’assassinat du compagnon de son ex-petite amie, dans la nuit de samedi à dimanche dernier, dans le quartier des Barthes à Tarnos (Landes), a vécu peu de temps en Bigorre. S’il est bien né dans la capitale bigourdane, sa famille vivait à Lourdes. Elle a déménagé au début des années «90», alors que l’assassin présumé n’avait que 4 ou 5 ans, pour s’installer à Pau, puis au Pays basque, quelques années plus tard. Toujours domicilié chez ses parents, l’homme avait été arrêté à Bayonne dimanche. Déféré devant le pôle instruction du TGI de Mont-de-Marsan mardi, le trentenaire chômeur est incarcéré depuis au centre pénitentiaire de la préfecture des Landes, en détention provisoire. «Lors de cette audition, il n’a fait que confirmer ce qu’il avait déclaré aux policiers en garde à vue, explique son avocat Me Antoine Tugas. Il devrait rapidement être réentendu sur les faits et leur déroulé par un juge d’instruction. Par la suite, une reconstitution pourrait être organisée. Mais ce genre d’enquête criminelle dure au moins 18 mois…»

Et aussi…

trains >Contrôles de gendarmerie sur la ligne Tarbes-Lannemezan. Si vous prenez régulièrement le train entre Tarbes et Lannemezan, vous avez peut-être remarqué de nombreux gendarmes dans les wagons, mercredi et jeudi. Pas de panique, il ne s’agissait pas d’une quelconque alerte mais d’une opération de contrôles coordonnés, dans le cadre de la coopération internationale «Raipol», entre 17 pays, dont la France. Du mercredi 6 septembre 7 heures au jeudi 7 septembre à 7 heures, le groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées a donc affecté une partie des compagnies de Tarbes et Bagnères-de-Bigorre sur la ligne SNCF Tarbes-Lannemezan. 22 gendarmes, dont un maître-chien, ont participé à cette opération, durant laquelle une cinquantaine de personnes a été contrôlée. Trois d’entre elles ont été interpellées pour détention de produits stupéfiants et répondront prochainement de leurs actes devant la justice.

cauterets >Elle chute puis se fait piétiner par son cheval. Grosse frayeur pour une femme d’une cinquantaine d’années, hier, au lac de Gaube. Alors qu’elle effectuait une balade à cheval, elle est tombée de sa monture, qui l’a ensuite piétinée. Miraculeusement, la cavalière ne s’en tire qu’avec quelques contusions. Elle a tout de même été évacuée vers la base hélicoptère de Laloubère puis prise en charge par le Samu.

saint-lézer >Sorti de route tout seul. Hier, à 12 h 20, les pompiers de Vic-en-Bigorre ont été appelés pour porter assistance à un conducteur de 25 ans parti au fossé tout seul. Légèrement touché, il a été déposé à l’hôpital de Tarbes.

SNPM
A propos de l'Auteur