Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Jean Toniolo : « L’économie, c’est le carburant d’un territoire »

Posted On 23 Juin 2020
By :
Comment: Off
Dernière ligne droite pour les trois candidats à la mairie d’Homécourt. Quelles sont les trois priorités de leur mandat ? Nous leur avons demandé. Pour Jean Toniolo, il faut développer l’attractivité de la zone du Haut des Tappes, éradiquer les verrues immobilières et renforcer la sécurité.
Par C.Pi. – 21 juin 2020 à 16:30 | mis à jour hier à 12:10 – Temps de lecture : 2 min
|  | Vu 265 fois
« Il faut sortir du plan-plan et du fatalisme », insiste Jean Toniolo, candidat aux élections municipales à Homécourt.  Photo Archives RL /Frédéric LECOCQ

La zone du Haut des Tappes dans le viseur

« L’économie, c’est le carburant d’un territoire. La zone du Haut des Tappes est la première zone commerciale à être sortie de terre, bien avant celle de Conflans ou de Briey. Et pourtant, elle reste en jachère. Il faut absolument reprendre en main cette zone où il y a plusieurs hectares de disponibles. Il faut y installer des commerces de niches qui viendraient compléter l’offre existante. Il faut arrêter de déléguer ce dossier, alors que l’on peut le faire soi-même. Et concernant tous les commerces d’Homécourt, il faudrait poursuivre l’observatoire lancé et créer une association de commerçants. Faire en sorte qu’ils ne se sentent pas abandonnés. »

Développer l’habitat et attirer de nouveaux les ménages

« Il faut absolument éradiquer les verrues. L’habitat vieillissant est un repoussoir. On a trop longtemps été conciliant avec les propriétaires non-occupants, qui ne veulent ni vendre leur bien ni le rénover. Nous devons les mettre face à leur responsabilité. Quand on passe dans la rue de la Commune-de-Paris, on a juste envie de fuir rapidement. Le visage de la ville doit changer. Il faut également créer une salle de fêtes, ce qui manque cruellement à Homécourt. »

Travailler à la tranquillité des quartiers

« Nous veillerons à la sécurité des piétons en réduisant la vitesse des véhicules. Dans les cités ouvrières, je souhaite instaurer le 30 km/h. Nous renforcerons également les effectifs de la police municipale, en employant un second agent. De plus, nous sommes une des seules villes du secteur à ne pas avoir de vidéo protection. Je souhaite l’installation de caméras.

Enfin, nous créerons des conseils de quartier et nous mettrons à disposition un budget participatif. Homécourt ne doit plus être une cité-dortoir. Les citoyens doivent prendre une part active dans la vie de leur ville. »

SNPM
A propos de l'Auteur