Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

«Il y a une attente de la part des habitants», selon le vice-président de Toulouse Métropole en …

«Il y a une attente de la part des habitants», selon le vice-président de Toulouse Métropole en charge de la propreté
«Il y a une attente de la part des habitants», selon le vice-président de Toulouse Métropole en charge de la propreté

La plupart des incivilités visées sont devenues des gestes banals. La verbalisation ne sera-t-elle pas difficile pour les agents sur le terrain ?

La verbalisation a commencé et ça se passe correctement. Elle a aussi pour vertu la prise de conscience des habitants. Il s’agit de sujets – l’environnement, le respect d’autrui… – sur lesquels les gens sont sensibilisés. Il y a dix ans, personne n’utilisait des sacs pour ramasser des déjections canines. Ce qui se passe, c’est que quelques personnes ruinent les efforts d’une majorité. À ceux qui pensent qu’il s’agit de gestes banals, nous sommes là pour expliquer que ce n’est pas normal. Je rappelle que le nettoyage des rues de Toulouse et de la Métropole coûte 45 M€ par an. Des habitants prennent conscience de l’enjeu . C’est ce qu’ils nous disent. Il y a une attente de leur part. Je ne m’attendais pas à avoir autant de retours positifs. Cette démarche a du sens.

Le budget annuel de 45 M€ pèse sur les finances de la collectivité. La verbalisation vise-t-elle aussi à faire des économies ?

Pas dans l’immédiat. L’objectif premier est une amélioration significative de la propreté. Et il existe une grosse marge de manœuvre. Même si dans le sondage de 2016, les trois-quarts des sondés disent que la ville est propre. L’exigence des habitants est de plus en plus forte et nous l’entendons.

Les autres grandes villes verbalisent-elles également ?

Nous échangeons beaucoup avec les autres villes. Elles utilisent les mêmes leviers. Après, chacune fait le choix de confier cette tâche à la police municipale ou de l’étendre à d’autres agents. Nous assumons cette verbalisation. Nous avons fait un nombre conséquent de campagnes d’information, de sensibilisation, de pédagogie et nous continuons. En interne, nous améliorons notre organisation et nos méthodes de nettoyage. Mais nous estimons qu’on peut aller plus loin avec plus de fermeté. On va plus loin sur ce que prévoit la loi.

Toutes vos infos en ilimité et sans publicité à partir d’1€/mois

Quel est le plan d’action de la Brigade contre les incivilités qui va sans doute cibler des points noirs de la ville ?

Son terrain d’action est l’hypercentre de Toulouse. L’an dernier, la place Saint-Pierre et la Daurade ont été l’objet de tests. Il existe une stratégie d’action mais je ne la divulgue pas…

Source:: «Il y a une attente de la part des habitants», selon le vice-président de Toulouse Métropole en …

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline