Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

GIEN : le SNPM réfute les fausses allégations du maire

Posted On 11 Jan 2018
By :
Comment: Off

Bonjour,

Il semble que nous ne nous soyons pas vraiment compris, ou que le journaliste qui s’est saisi de l’affaire soit de la famille ou sympathisant du Maire.

En effet, bien que mon message ait été clair, concis et documenté, le journaliste fait la part belle au Maire, qui plus est, répond à peu près n’importe quoi et à côté de la plaque.

Je réitère donc le problème, afin qu’un journaliste sérieux puisse prendre le relais.

1)      – D’une part, il ne s’agit pas de quatre mais de  sept agents du poste de Police concernés soit plus de  la moitié des effectifs que compte la police municipale.

2)      – Contrairement aux allégations du Maire, complaisamment relayées par votre journaliste ( peut-être pigiste), il ne s’agit pas de problèmes depuis plusieurs années mais d’une réponse faite au maire et à sa commission de sécurité suite aux dénigrements et dépréciation du travail de ses policiers municipaux.                                                                                                                                                                                                                                                                                       S’il s’agissait d’un problème de plusieurs années, comment le maire expliquerait alors que les évaluations annuelles des agents mis en cause soient irréprochables.

3)      – A aucun moment, vous n’avez pu lire dans les documents fournis par mes soins que les agents mettaient en doute ou refusaient de  suivre les orientations du maire. Celui-ci explique que les agents ne veulent plus  « obtempérer », alors pourquoi se contente-t-il d’infliger à ces agents des sanctions du 1er groupe, sanctions les plus basses de la hiérarchie desdites sanctions qui comporte 4 groupes?  Je peux répondre sans hésitation que c’est parce que c’est le seul groupe de sanctions que celui-ci est habilité à prononcer sans passer par la commission de discipline qui siège, en principe au centre de gestion du personnel territorial et qui est dirigé par un magistrat professionnel du tribunal administratif. Le maire de Gien sait donc parfaitement qu’il n’obtiendrait aucune sanction contre les agents s’il devait passer par les instances supérieures.

De ce fait, je pense que vous aurez à cœur, soit de donner le dossier à un journaliste digne de ce nom, soit de publier ce document au titre du droit de réponse édicté par la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881, prévu à l’article 131,  la loi de 1974 sur la communication audiovisuelle, via l’article 6 de sa version remaniée en 1982, et la Loi pour la confiance dans l’économie numérique et ses décrets d’application de 2007.

Je vous remercie de votre attention et vous informe que votre article et le présent droit de réponse seront affichés sur notre site Internet et notre autres médias (Facebook, linkedyn, Twitter, etc.)

Vous remerciant de votre attention.

Cordialement

 

Patrick LEGER

Directeur juridique National SNPM

cid:image001.png@01D1FAD8.7B8049A0

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline