Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Gauchy : le nouveau conseil en ordre de marche

Posted On 13 Mai 2014
By :
Comment: Off
Tag:

Séance de rodage pour Jean-Marc Weber qui présidait, mardi, son premier conseil municipal. Ambiance calme, mais ferme.

gauchy

Le premier conseil municipal post-électoral a attiré plusieurs Gasiaquois, curieux de découvrir les débuts de la nouvelle équipe municipale. Plus que l’ordre du jour lui-même, qui s’est révélé assez creux. La séance de mardi a en effet été consacrée essentiellement à la désignation des représentants appelés à siéger dans les différentes commissions internes à la Ville.

La réunion, expédiée en à peine une heure, a permis au nouveau maire d’imposer son style: respectueux mais ferme, face à une opposition plus importante – sur le plan numérique – que par le passé (six élus pour la liste de Jean-Claude Capèle, un pour celle de Philip Gilliard, ndlr). La minorité en a également profité pour se faire entendre, adoptant un ton plutôt cordial lors de cette séance.

Un poste de police municipal créé

Premier à s’être exprimé: Jean-Claude Cappèle, conseiller municipal (IDG), au sujet de la création d’un poste de police municipal avec le recrutement d’un brigadier-chef principal et d’un gardien de police. Un thème sur lequel Jean-Marc Weber avait fait campagne, justifiant son choix par «la recrudescence des cambriolages, l’augmentation des actes d’incivilité, le non-respect des prescriptions réglementaires (stationnement, problèmes de voisinage…)».

«Quel coût cela va engendrer?», s’interroge le conseiller municipal. «Ça a un coût: entre 30000 et 35 000 euros», rétorque le maire.

Le local pour l’opposition fait débat au sein de la minorité

Sur la question des commissions ensuite, Jean-Claude Cappèle est encore revenu à la charge. «Je tenais à vous donner mon sentiment sur le cas de la commission Culture, Sports et Associations. Elle est étoffée… Elle représentait trois commissions sous l’ancien mandat». «C’est notre choix», lâche l’édile. «Il y a tout de même 17 clubs, 1600 licenciés, 40 associations», énumère l’opposant. «J’espère que vous vous êtes mis dedans pour travailler plus», sourit le maire.

Si avec Jean-Marc Weber les discussions ont été plutôt courtoises, au sein de la minorité, les tensions n’ont pas tardé à éclater. Au cœur des dissensions, le local de l’opposition. Jean-Claude Cappèle en réclame un nouveau, estimant que celui mis actuellement à leur disposition est trop petit. Ce qui n’a pas manqué d’agacer Philip Giliard. «On nous a mis dans un placard à Pierre-Sémard, pointe ce dernier, en faisant référence à la mandature précédente. Il suffit de rajouter deux chaises. Je souhaite qu’on le partage avec la nouvelle opposition. Ce ne serait que justice!»

Et Agnès Lefranc, conseillère municipale de l’opposition et ancien maire adjoint en charge des Sports, de prendre part aux échanges: «Si on a mis ça en place, à l’époque, c’est parce qu’on n’avait pas d’autres solutions.»

Le premier magistrat de la commune a eu vite fait de calmer le jeu. «Avant, c’était avant. Je ne sais pas ce qui s’est passé avant. Je ne veux pas de vengeance, je n’y tiens pas. On a fait une campagne sur une mairie pour tous. Vous avez le droit à un local, j’y tiens.»

 

source : http://www.aisnenouvelle.fr/region/gauchy-le-nouveau-conseil-en-ordre-de-marche-ia16b108n62640

 

 

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux