Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Enquête ouverte chez Tisséo après des faits de harcèlement sexuel rapportés par une jeune fille

Posted On 10 Mar 2018
By :
Comment: Off

En pleine campagne contre le harcèlement sexuel dans les transports, Tisséo a ouvert une enquête interne concernant des faits qui se seraient déroulés dans un bus du réseau de Toulouse ce vendredi 9 mars.

Dans un tweet publié ce jour-là en fin d’après-midi, la mère d’une jeune fille de 16 ans a interpellé Tisséo en racontant ce que sa fille venait de subir : « Je viens d’avoir ma fille ado en larmes au téléphone qui a dû descendre du bus ligne 1 vers 18h46 à François-Verdier parce que le chauffeur de bus a refusé de faire descendre le GROS PORC qui a sorti ses parties génitales devant elle. » Un tweet partagé de très nombreuses fois.

FUCK YOU @infoTisseo – je viens d’avoir ma fille ado en larmes au téléphone qui a du descendre du bus ligne 1 vers 18:46 à François Verdier parce que le chauffeur de bus a refusé de faire descendre le GROS PORC qui a sorti ses parties gentitales devant elle.

Ce samedi, Jean-Michel Lattes, premier adjoint à la Mairie de Toulouse en charge des déplacements, a affirmé sur Twitter, en réponse à la mère, qu’une enquête interne avait été ouverte. « L’enquête interne est la phase d’instruction préalable à la sanction. L’attitude de ce chauffeur est totalement contraire aux formations qu’il a reçues. Le directeur suit personnellement ce dossier », écrit l’élu du Capitole.

« Il a sorti une bouteille de son caleçon »

« La maman va être contactée dès que possible par nos soins pour préciser les faits, affirme Tisséo ce samedi après-midi, et le chauffeur du bus sera entendu dans le cadre de cette enquête interne ».

FUCK YOU @infoTisseo – je viens d’avoir ma fille ado en larmes au téléphone qui a du descendre du bus ligne 1 vers 18:46 à François Verdier parce que le chauffeur de bus a refusé de faire descendre le GROS PORC qui a sorti ses parties gentitales devant elle.

J’ai saisi immédiatement le directeur du réseau pour une enquête interne rapide. Cette situation est inacceptable et non conforme aux consignes données.

Jointe au téléphone par La Dépêche du Midi, Eva raconte : « Je rentrais du lycée et j’envoyais un SMS à mon copain quand un homme d’une trentaine d’années visiblement éméché m’a importunée. Il jouait bruyamment à pierre-feuille-ciseau et racontait sa vie en disant qu’il était célibataire. Il s’est alors adressé à moi en me demandant si j’étais intéressée. Je lui ai répondu négativement puis il m’a dit ‘T’es jolie sans le visage’. Il a alors fouillé dans son jean et sorti une boîte puis une bouteille de son caleçon et a commencé à défaire les deux premiers boutons de sa braguette ».

Eva sort du bus en larmes

Alors que personne ne réagit dans ce bus bondé en pleine heure de pointe, la jeune fille lui signale que son comportement est déplacé et qu’elle va le signaler au chauffeur du bus. « Le chauffeur me dit alors que l’homme avait déjà insulté une dame quelques minutes avant et qu’il ne pouvait rien faire », précise Eva. Très énervée dans un premier temps, la jeune fille de 16 ans a ressenti le choc lorsqu’elle a décidé de quitter le bus pour rentrer à pied. C’est là qu’elle s’est effondrée en larmes.

Très en colère contre l’absence de réaction du chauffeur de bus, la maman exige des explications du gestionnaire des transports toulousains. « J’ai appelé Tisséo tout de suite, j’ai patienté 25 mn pour qu’ils me disent de remplir un formulaire. Le chauffeur était au courant puisque l’homme qui a montré ses parties génitales avait déjà agressé verbalement une passagère », explique-t-elle à La Dépêche du Midi.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline