Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Du rodéo avec un quad

Il n’aura pas bénéficié longtemps de sa libération conditionnelle. Condamné pour meurtre et tentative de meurtre à 12 ans d’emprisonnement, il était en liberté avec un bracelet électronique, après avoir purgé 10 ans.

Le prévenu a voulu offrir à sa fille de 8 ans un quad. Alors qu’il le réceptionnait, le conduisant sans casque et sans gants, avec un passager à l’arrière, il a été remarqué par une patrouille de la police municipale de Saint-Max qui a voulu le contrôler.

Il dit avoir eu peur et a pris la fuite, se livrant à un spectaculaire rodéo dans les rues de Saint-Max très fréquentées, roulant à toute allure sur le parking d’un supermarché et obligeant des piétons à s’écarter précipitamment, alors qu’ils étaient sur un passage protégé.

Finalement, la voiture de police a réussi à rattraper le fuyard dont le quad s’est renversé. Heureusement, cette course folle n’a pas fait de blessé.

Appréhendé, il était jugé, vendredi, en comparution immédiate. Son attitude face au tribunal n’a pas plaidé en sa faveur et son avocate a dû lui dire, à plusieurs reprises, de se taire.

Le président a souligné qu’une première expertise psychiatrique mentionnait qu’il passait à l’acte sans réfléchir et était très susceptible. Le président a fait remarquer qu’il avait continué à consommer du cannabis, ce qui expliquait sans doute son défaut de perception de la réalité.

Une seconde expertise rendait des conclusions opposées à la première. Dans ses réquisitions, la procureure a demandé un an avec maintien en détention pour cette course folle. L’avocate a fait valoir que le prévenu était père de trois enfants et bientôt de quatre, qu’il s’occupait de sa mère diabétique et avait suivi une formation de peintre en bâtiment. « Il faut prendre en considération la situation globale. Si mon client s’était arrêté et avait obtempéré aux ordres de la police municipale, rien ne se serait passé. »

Elle a demandé au tribunal de faire preuve de clémence. Celui-ci ne l’a pas suivie et est allé au-delà des réquisitions du Parquet, condamnant l’individu à 18 mois d’emprisonnement ferme et à la confiscation du quad, ainsi qu’à diverses amendes.

Source:: Du rodéo avec un quad

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline