Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Dispositif de participation citoyenne : les cambriolages divisés par 3 dans l’Yonne

Par Lisa Guyenne et Damien RobineFrance Bleu Auxerre et France Bleu

En cette période de fêtes, les cambriolages sont malheureusement de saison. Pour lutter contre cette délinquance, le dispositif « de participation citoyenne » existe depuis quelques années dans une trentaine de communes icaunaises. Et il porte ses fruits.

Le dispositif "voisins vigilants" est signalé par un oeil ouvert sur fond jaune
Le dispositif « voisins vigilants » est signalé par un oeil ouvert sur fond jaune © Maxppp – Maxppp

Yonne, France

Le principe : des citoyens référents, choisis par le maire de leur commune, sont formés par la police et la gendarmerie, qu’ils avertissent ensuite lorsqu’il pensent détecter des faits suspects près de chez eux. Pour l’heure, ils sont plus de 550. Parmi eux, Jean-Paul, qui ouvre l’œil dans son quartier depuis cinq ans à Saint-Georges-sur-Baulche, l’une des premières communes à avoir adopté ce dispositif.

« Les riverains ont permis de contrôler des gens qui s’apprêtaient à commettre des infractions »

« On signale les individus, les véhicules, les comportements qui paraissent en-dehors de la norme« , explique-t-il. Pas d’intervention individuelle ni de patrouille : lorsqu’un référent remarque un fait inhabituel, il en informe ensuite Pierre Larrouture, le brigadier-chef de police municipale de Saint-Georges. Puis les forces de l’ordre peuvent intervenir : « Des riverains ont permis de détecter des personnes malintentionnées. La police nationale a pu intervenir ensuite, et on a découvert sur ces personnes signalées des objets destinés à commettre des effractions, notamment des cambriolages. »

Une vigilance et un effet dissuasif qui font chuter le nombre de cambriolages

Un dispositif efficace, si l’on en croit les chiffres avancés par Pierre Larrouture : « Les cambriolages ont été divisés par trois. En 2013, on en avait une trentaine par an, et aujourd’hui on n’est plus qu’à une dizaine. » Les élus comptent aussi sur l’effet dissuasif du dispositif, signalé à l’entrée des villes par des panneaux de signalisation représentant un oeil ouvert sur fond jaune. Sébastien Karcher, le maire de Villeneuve-l’Archevêque, l’a mis en place il y a deux ans.

« Les personnes malintentionnées savent qu’ici, on ouvre l’oeil » – Sébastien Karcher

« Les gens se parlent entre eux, alors qu’avant ils se croisaient sans se dire bonjour »

Mais participer à l’action des forces de l’ordre n’est pas la seule fonction des référents, explique Jean-Paul. « Il y a aussi le soin apporté aux personnes sensibles et fragiles. Par exemple, une personne âgée qui n’ouvrirait pas ses volets pendant plusieurs jours. » C’est aussi ce qu’a remarqué Michel Bidot, le maire de Charmoy, qui a adopté le dispositif le 20 décembre dernier.

« Ca redonne du lien social dans nos communes qui en étaient un peu dépourvues » – Michel Bidot

22 autres communes devraient prochainement adopter à leur tour ce dispositif.

Source:: Dispositif de participation citoyenne : les cambriolages divisés par 3 dans l’Yonne

SNPM
A propos de l'Auteur