Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Condamnés pour avoir joué les terreurs à l’Intermarché de Hermes

Posted On 15 Mai 2018
By :
Comment: Off
Les clients de l’Intermarché ont été terrorisés pendant 30 minutes par les deux prévenus.

Les clients de l’Intermarché ont été terrorisés pendant 30 minutes par les deux prévenus.

C’est un comportement aussi inexplicable que violent. Deux jeunes hommes de 23 et 25 ans, alcoolisés, ont semé la terreur, le 4 avril en soirée, à l’Intermarché de Hermes.

Sans raison particulière, ils s’en sont pris à un client du supermarché, d’abord dans les allées. Frappé derrière la tête, la victime tombe au sol. L’équipée se retrouve en caisse et donne un coup dans l’écran de la caissière. Ils veulent à nouveau en découdre avec le client retraité, de nouveau à côté d’eux. Un autre homme s’interpose. Le duo finira tout de même par mettre au sol la victime sur le parking et le frapper.

«  Et les caméras montrent les deux hommes se prendre par le bras, comme pour se féliciter. Ah comme c’est drôle !  », ironisait lundi au tribunal de Beauvais le vice-procureur, Luc Pelerin. Plus loin, l’un des deux se met en travers de la route d’une femme au volant. Armé d’un couteau, il l’empêche de passer.

L’un nie, l’autre ne se souvient plus

L’un des deux sera arrêté dans le calme. Pour ce qui est du deuxième prévenu, les gendarmes auront du mal à le maîtriser. Insultes et menaces de mort à l’encontre des représentants de la loi émailleront l’interpellation.

Devant le tribunal, les deux habitants de Hermes, tous deux bien connus de la justice, n’ont pas été très loquaces. Le plus âgé admet avoir «  foutu le bordel  » dans l’Intermarché en insistant sur le fait qu’il ne se souvenait plus de rien, à cause de l’alcool. L’autre nie complètement sa présence sur les lieux, bien qu’il ait été formellement reconnu et que son visage apparaisse sur les caméras de vidéosurveillance.

Une défense bien difficilement acceptable pour le tribunal, qui a été au-delà des réquisitions du procureur, en condamnant conjointement Ahmed Konte et Sun Pommier à 15 mois de prison. C’est trois de plus que ce que Luc Pelerin avait demandé. Ils sont partis directement en prison à la fin de l’audience.

 C.P.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline