Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Approchés par une femme en voiture à la sortie de l’école, près du Havre, des enfants s’enfuient

Deux enfants racontent avoir été approchés par une femme leur demandant de monter dans sa voiture le 11 décembre 2017, à la sortie de leur école, près du Havre. La police enquête.

La prudence est de mise, depuis le début de la semaine à Octeville-sur-Mer, près du Havre (Seine-Maritime). Lundi 11 décembre 2017, deux enfants âgés de huit ans auraient été abordés par une femme, les incitant à monter à bord de sa voiture. Les enfants se sont enfuis. La police, qui prend l’alerte au sérieux, a renforcé ses patrouilles.

LIRE AUSSI : Terrorisme. Les exercices attentat sont-ils vraiment utiles pour les policiers et gendarmes ?

Abordés à la sortie des classes

Il était entre 15h30 et 15h50 ce lundi-là, lorsque les faits se sont produits. C’était à la sortie des classes, ont raconté les enfants. Sur le chemin, une femme âgée d’une cinquantaine d’années leur aurait proposé de monter dans sa voiture. Rejetant la requête de cette inconnue, les deux enfants se sont enfuis et sont rentrés à leurs domiciles respectifs, proches de l’école des Falaises où ils sont scolarisés.

La police municipale de la commune a été avisée le lendemain des faits. « Les policiers ont pris contact avec la direction de l’école », indique une source judiciaire. Des auditions ont eu lieu.

Contact a été pris avec les parents des deux enfants, âgés de huit ans. Ils ont donné des informations succinctes.

Selon les récits des enfants, la conductrice leur aurait dit que « c’était elle qui les ramenait chez eux ce jour-là ».

Patrouilles renforcées, pas de psychose

Devant ces témoignages, écoles et forces de l’ordre ont pris des mesures. Un mot a été transmis à tous les parents d’élèves de la commune, note Paris-Normandie. Du côté de la police, « des patrouilles renforcées ont été mises en place dans le secteur », appuie notre source. Tout en relativisant :

Nous prenons ça très au sérieux. Il est normal que les parents soient inquiets, mais de là à parler de psychose…

Aucune plainte n’a été déposée concernant cette affaire et une enquête est en cours. Mais les enquêteurs n’ont, pour l’instant, « pas assez d’éléments » pour identifier cette mystérieuse inconnue.

Source:: Approchés par une femme en voiture à la sortie de l’école, près du Havre, des enfants s’enfuient

SNPM
A propos de l'Auteur