Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Angers. Privés de stationnements, les policiers menacent de zèle

Posted On 14 Déc 2017
By :
Comment: Off
  • Les policiers manquent de places de stationnement pour leurs véhicules. Le maire et le préfet devraient proposer des solutions dans les prochains jours.
    Les policiers manquent de places de stationnement pour leurs véhicules. Le maire et le préfet devraient proposer des solutions dans les prochains jours. | Ouest-France

Clémentine MERCIER

Entre leur parking complet et les contraventions, bientôt gérées par la mairie d’Angers, les policiers angevins cherchent des solutions pour garer leurs voitures. En attendant, attention au stationnement gênant.

À partir du 1er janvier 2018, les amendes changeront de régime. Le forfait post-stationnement fera sa grande apparition. Fini, le bon vieux PV. Les contraventions seront désormais gérées par les municipalités. Ainsi, le montant des amendes sera fixé par les mairies. À Angers, il s’élèvera à 27 €, au lieu de 17 € actuellement. Ce changement de gestion pose problème, pour certains policiers.

Selon Philippe Boussion, représentant du syndicat SGP-Force ouvrière, « à l’hôtel de police, nous manquons de stationnement. Une soixantaine de places, environ ». Et c’est sans compter celles qui seront supprimées pendant les 18 mois de travaux du commissariat.

Jusqu’ici, certains policiers garaient leurs véhicules sur des emplacements payants de la place La-Fayette. « Il y avait un arrangement, mais à partir du 1erjanvier, ça ne sera plus le cas », ajoute Philippe Boussion.

En négociation avec le préfet et la mairie

Francis Wetta, directeur départemental de la sécurité publique, le reconnaît : « Des fonctionnaires ne sont pas contents car nous n’avons pas assez de stationnements dans le parking de la Cité, derrière le commissariat. Mais nous sommes en négociation avec le préfet et la mairie pour trouver des solutions. »

Dans l’avenir, le syndicat PN Alliance espère « la construction d’un parking surélevé dans l’enceinte du commissariat », détaille Jérôme Hanarte, représentant du syndicat.

En attendant, Jean-Marc Verchère, adjoint au maire chargé de la gestion de la voirie et du stationnement, entrevoit une possibilité : « 70 places payantes pourraient être proposées à la police, notamment dans le parking Saint-Laud. C’est en discussion. »

Des contraventions jour de marché

Un nombre de places bien insuffisant, selon SGP-FO. « Les collègues sont prêts à payer des cartes de résidants, poursuit Philippe Boussion. La mairie nous en avait proposé une trentaine, mais il en faudrait 140. Les équipes changent chaque jour, nous ne pouvons pas faire tourner les cartes. »

Selon lui, il ne serait pas nécessaire d’avoir des places réservées à la police. « Une zone avec une centaine de stationnements réglementés par un disque bleu serait l’idéal. »

Les policiers angevins attendent des propositions concrètes. Selon PN Alliance, des solutions devraient être proposées dans les prochains jours.« La demande est forte pour tous les policiers, qui ne parlent plus que de cela à Angers », souligne Jérôme Harnarte.

Pour faire pression, Force ouvrière avertit : « Le mercredi 20 décembre, jour de marché, nous mettrons des contraventions à tous les stationnements gênants. Une amende de 135 €. »

SNPM
A propos de l'Auteur