Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Aix : sécurité renforcée autour des chalets du cours Mirabeau

Après l’attentat de Strasbourg, de nouvelles mesures sont mises en oeuvre

Par Florent Bonnefoi

Hier soir, responsables de la police et de la ville étaient réunis pour ajuster le dispositif du cours Mirabeau.

Hier soir, responsables de la police et de la ville étaient réunis pour ajuster le dispositif du cours Mirabeau.PHOTO CYRIL SOLLIER

Au lendemain de l’attentat survenu sur le marché de Noël de Strasbourg, une note de la préfecture de police a été adressée aux municipalités afin de s’enquérir des conditions dans lesquelles les animations de Noël étaient sécurisées. Avec 49 chalets et douze manèges installés sur le cours Mirabeau jusqu’au 31 décembre et ouvert tous les jours de 10h à 20h, la question avait également tout son sens à Aix-en-Provence, même si l’on réfute le terme de « marché de Noël ».

Et si les patrouilles ont été renforcées dès le lendemain de l’attaque, municipalité et responsables de la police nationale et de l’opération Sentinelle se sont réunis hier soir afin de remettre à plat le dispositif.

Une zone fermée sur le cours Mirabeau ?

L’idée d’une zone fermée, avec fouilles systématiques a l’entrée (à l’instar du dispositif mis en oeuvre cet été pour le festival d’Aix et la représentation d’Orfeo et Majnun) a été évoquée et aussitôt écartée pour des raisons techniques : « Ce n’est tout simplement pas réalisable, vu la configuration des lieux. Le cours est, de plus, un axe rouge pour les pompiers – la grande échelle doit pouvoir passer en toutes circonstances »,souligne le commandant Lengrand, qui supervise notamment les Brigades anticriminalité.

Le choix s’est donc orienté vers une intensification des patrouilles, avec trois équipages de la police municipale et nationale présents en permanence à proximité immédiate. « Ça rassure, mais l’essentiel, c’est de pouvoir intervenir rapidement », insiste le commissaire Céméli, patron du commissariat d’Aix, notant toutefois que la ville « n’est pas un secteur très sensible » en termes de radicalisation. Outre les policiers municipaux et nationaux, la sécurisation passe aussi par les militaires de l’opération Sentinelle. Dans le secteur d’Aix, plusieurs dizaines de légionnaires (leur nombre exact demeure confidentiel) du 2e REP, patrouillent en permanence. Lourdement armés, ils peuvent intervenir en moins de cinq minutes sur le cours Mirabeau.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline