Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Agde et Béziers veulent poursuivre l’expérimentation des caméras-piétons

Par Stefane PocherFrance Bleu Hérault

Le Sénat examine ce mercredi une proposition de loi afin de pérenniser l’utilisation des caméras-piétons dans les villes qui l’ont expérimentées. C’est le cas des polices municipales d’Agde et Béziers (Hérault). Les maires Robert Ménard et Gilles d’Ettore souhaitent continuer.

Les caméras "piéton" qui équipent la police municipale
Les caméras « piéton » qui équipent la police municipale © Radio France – Laurent Grolée

Béziers, France

Le Parlement se penche à partir de ce mercredi sur le projet de loi visant à harmoniser l’utilisation des caméras-piétons par les forces de l’ordre. De nombreux maires en France, comme ceux de Béziers et Agde, souhaitent, voire exigent, la pérennisation de cet outil pour la police municipale.

Les maires et syndicats de police sont unanimes sur son efficacité contre la délinquance et les incivilités. Robert Ménard, le maire de Béziers, ne comprend même pas que l’expérimentation ait été suspendue le 3 juin dernier.

« C’est la meilleure protection  pour le citoyen si réellement il a été maltraité ou pour le policier s’il a bien fait son boulot. Pour tout le monde c’est bien. C’est une avancée pour la liberté et la sécurité des uns et des autres. »

Robert Ménard, le maire de Béziers

A Béziers, la police municipale possède 18 caméras piétons. Depuis son élection, Robert Ménard dit avoir multiplié par deux l’effectif de la police municipale (80 agents sans compter les gardes champêtres).

La police municipale d’Agde a rangé ses caméras piétons dans les placards

Depuis le 3 juin, l’enregistrement des interventions n’est plus encadré par la loi,  le temps pour les législateurs de tirer toutes les conclusions de l’expérimentation. Les policiers municipaux  ne peuvent plus l’utiliser lors d’un contrôle. La commune d’Agde s’est portée candidate il y a un an et demi, comme 300 villes en France, pour expérimenter cet équipement.

Le bilan de cette expérimentation est positif  explique Jérôme Bonnafoux, l’adjoint en charge de la sécurité à la ville d’Agde.

« Le comportement des personnes contrôlées a totalement changé au cours d’un contrôle. C’est pour cette raison que nous espérons que nos policiers pourront encore les porter. »

Jérôme Bonnafoux, l’adjoint en charge de la sécurité à la ville d’Agde

D’ailleurs, Gilles d’Ettore, le maire d’Agde a écrit au ministre de l’Intérieur pour la pérennisation de cet outil.

Les caméras piétons font l’unanimité dans le service de la police municipale d’Agde. Plus d’une trentaine de caméras ont été achetées. Un investissement de 30 000 euros.  La ville d’Agde souhaite équiper tous ses agents (une soixantaine). « C’est un élément de preuve quand il y a des incidents », dixit Jérôme Bonnafoux.

« Dans le monde d’aujourd’hui, il faut que nos polices municipales soient dotés des meilleurs équipements pour garantir encore plus la sécurité des agents. Ces caméras sont utiles. »

Jérôme Bonnafoux, l’adjoint en charge de la sécurité à la ville d’Agde

Il y a quelques jours, les sénateurs ont souhaité que les pompiers et surveillants de prison puissent eux aussi les expérimenter.

Cette expérimentation permettait aux policiers équipés de  « caméras-piétons » de filmer certaines de leurs interventions dans  les lieux publics, privés ouverts au public, domiciles et assimilés. Le déclenchement de ce dispositif est à l’initiative des policiers qui en sont dotés.

Source:: Agde et Béziers veulent poursuivre l’expérimentation des caméras-piétons

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline