Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

84 – Vaucluse : une kinésithérapeute tuée d’une balle dans la tête

Une femme de 58 ans a été tuée d’une balle dans la tête à Saint-Martin-de-la-Brasque (Vaucluse).

21 Oct. 2015, 11h11 | MAJ : 21 Oct. 2015, 12h29

Illustration. Une femme a été découverte morte dans un jardin tuée d'un ou plusieurs coups de feu à Saint-Martin-de-la-Brasque.
Illustration. Une femme a été découverte morte dans un jardin tuée d’un ou plusieurs coups de feu à Saint-Martin-de-la-Brasque. (LP/Olivier Boitet.)

Une femme de 58 ans a été découverte tuée par balle mercredi matin sur une propriété de Saint-Martin-de-la-Brasque (Vaucluse). Le corps était sur une propriété occupée par un septuagénaire, a précisé le procureur de la République d’Avignon, Bernard Marchal. «On ne sait pas si cet homme est suspect ou impliqué ou pas dans l’affaire», a ajouté le magistrat.


Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime, qui exerçait le métierde kinésithérapeute, a été «apparemment tuée d’une balle dans la tête», a précisé Bernard Marchal. Le Dauphiné.com affirme de son côté qu’elle était vraisemblablement chez un patient. Aucune arme n’a été trouvée auprès du corps, découvert dans un buisson, vers 8h20, par un agent de la police municipale.

Des négociateurs sur place

Un magistrat du parquet s’est rendu sur place dans la matinée. Les lieux ont été «gelés» par la section de recherches et la brigade de recherches de la gendarmerie de Pertuis, chargées de réaliser les premières constatations.

Toujours selon le Dauphiné.com des négociateurs de la gendarmerie sont actuellement sur les lieux, où homme se serait retranché. Le journal ne précise pas s’il s’agit du propriétaire du terrain sur lequel le corps a été retrouvé.

Saint-Martin-de-la-Brasque est un petit village du Luberon qui compte de moins de mille habitants.
source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/vaucluse-une-kinesitherapeute-tuee-d-une-balle-dans-la-tete-21-10-2015-5205743.php
SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux