Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

81 – REALMONT : Une dizaine de vols et cambriolages résolus

Faits divers

Une partie du butin dérobé dans le Réalmontais et récupéré par les gendarmes./Photo DDM, gendarmerie
Une partie du butin dérobé dans le Réalmontais et récupéré par les gendarmes./Photo DDM, gendarmerie

Après plusieurs mois d’enquête, les gendarmes de la brigade de Réalmont viennent d’élucider une dizaine de vols et cambriolages commis ces derniers mois.

Dans le courant de l’été, de nombreux cambriolages et vols nocturnes ont été commis à Réalmont, Lombers et Lautrec. Des vols par effraction dans des habitations et établissements publics ainsi que des vols à la roulotte. À chaque fois, les gendarmes constataient les faits t procédaient aux prélèvements d’usage. À la fin du mois de juillet deux jeunes mineurs fugueurs avaient été interpellés. Ils avaient reconnu avoir commis plusieurs méfaits au cœur de l’ancienne bastide, ainsi que dans les communes voisines de Lombers et Lautrec.

Poursuivant les investigations, à partir d’une minutieuse enquête de recoupements, les gendarmes de la brigade de Réalmont, en étroite collaboration avec leurs homologues de la police municipale, parvenaient à identifier un individu résidant dans la localité. Interpellé pour le cambriolage de la maison des jeunes, ce dernier reconnaissait les faits et livrait les noms de deux complices. Les perquisitions qui suivirent au domicile des deux intéressés, âgées de 19 et 15 ans, permettaient de les confondre sur de multiples faits délictueux commis pendant la période estivale. Téléviseurs, ordinateurs, tablettes numériques, bijoux, pistolets, et guitares étaient découverts, autant d’objets dérobés composant le butin de ces délinquants jusqu’alors inconnus des services de police et gendarmerie.

Bonne collaboration

Au total, ce sont une dizaine de cambriolages et de vols simples qui ont été élucidés sur le Réalmontais.

Après 48 heures de garde à vue, le jeune majeur a fait l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire. Il devra comparaître devant le tribunal correctionnel d’Albi à l’audience du 31 mars 2016. Le mineur est quant à lui convoqué devant le juge des enfants le 13 décembre prochain en vue où il pourrait être mis en examen.

Cette affaire résolue par les gendarmes a été saluée par le maire de Réalmont, qui a notamment mis en avant la bonne collaboration entre la brigade de gendarmerie locale et la police municipale.

A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux