Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

770 policiers et gendarmes mobilisés pour le réveillon

Malgré la fin de l’état d’urgence prononcée il y a plus d’un mois en France, les forces de l’ordre sont fortement mobilisées pour la nuit du 24 décembre à Toulouse et en Haute-Garonne.

Pas moins de 770 policiers et gendarmes sont sur le terrain pour protéger à la fois les espaces commerciaux, les marchés de Noël, les grandes artères, les routes mais aussi les lieux de culte. Le niveau de vigilance est renforcé en période de fêtes comme chaque année. En plus de ce dispositif, les militaires de l’opération Sentinelle et les agents de la police municipale sillonnent et sécurisent les rues où les rassemblements sont prévus notamment aux abords des églises, à Toulouse, au soir du 24 décembre.

Par ailleurs, la préfecture a pris des mesures particulières concernant la réglementation en matière de distribution de carburant ainsi que sur la détention et l’utilisation d’artifices festifs. Des mesures préventives pour éviter tout incident ou «trouble à l’ordre public», indique la préfecture. Ces précautions concernent les périodes suivantes : samedi 23 décembre 2017 (18 heures), jusqu’au mardi 26 décembre 2017 (06 heures) ainsi que samedi 30 décembre 2017 (18 heures), jusqu’au mardi 2 janvier 2018 (06 heures). L’achat et la vente au détail, l’enlèvement ou le transport de tout carburant par jerricanes, cubitainers, bidons, flacons ou récipients divers sont interdits dans tous les points de

distribution et les cessions, ventes ou utilisations d’articles pyrotechniques par les particuliers sont interdites.

Sécurité privée aussi

Les lieux à forte concentration de public comme les marchés de Noël bénéficient en plus d’équipes de sécurité privée. Ces agents fouillent les contenus des sacs à chaque entrée comme c’est déjà le cas à l’entrée des centres commerciaux.

À Toulouse, des plots massifs en béton sont disposés à l’entrée des rues piétonnes et placés en quinconce sur les artères de l’hyper centre. Un dispositif dit de «sécurité passive» pour éviter l’intrusion de tout véhicule dans ces rues très fréquentées en période de fêtes.

Le 31 décembre, 925 policiers et gendarmes sont mobilisés pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Les retours de discothèque seront placés sous haute vigilance sur les routes où près de 550 gendarmes dont 90 réservistes seront déployés sur l’ensemble du département.

SNPM
A propos de l'Auteur