Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

75 – Paris : une brigade municipale va faire la guerre aux incivilités

>Île-de-France & Oise>Paris>Paris V|Benoit Hasse|08 juin, 20h08 | MAJ : 08 juin, 20h08|
Paris, ce mercredi. La mairie mettra en place à compter de la rentrée prochaine ce qui va très fortement ressembler à une police municipale. (LP/B.H.)  
Benoit Hasse

Ce ne sera pas une police municipale mais ça y ressemble de plus en plus. Dès la rentrée prochaine, le 12 septembre précisément, la Ville de Paris va se doter d’un nouveau service sécurité. Sa mission : la médiation, la prévention et… la verbalisation de toutes les petites infractions du quotidien dans l’espace public. A l’étude depuis près d’un an, la création de cette « brigade de lutte contre les incivilités » sera présentée par Anne Hidalgo, la maire PS de la capitale, au Conseil de Paris lundi prochain.

« La sécurité des biens et des personnes, c’est le travail de la police nationale. Les agents municipaux de la nouvelle brigade, eux, seront chargés de traquer et de sanctionner toutes les incivilités qui pourrissent la vie des Parisiens », résume Colombe Brossel, adjointe (PS) chargée de la sécurité, en détaillant la longue liste des infractions concernées : du jet de mégot au dépôt d’ordures sauvage en passant par les nuisances sonores ou l’épanchement d’urine…

A terme, 1 900 agentsConçue pour être plus réactive et pour s’adapter aux nouveaux usages de la ville (comme l’ouverture des jardins la nuit), la future brigade comptera à terme 1 900 agents, contre 1 200 membres pour l’actuelle DPP (direction de la prévention et de la protection) qu’elle va remplacer. Mais pas question de recruter 700 nouveaux agents.

p>Hormis l’ouverture de 32 nouveaux postes d’inspecteur au prochain concours, les effectifs de la future brigade seront constitués par le regroupement des agents verbalisateurs des différents services municipaux (la DPP bien sûr, mais aussi les surveillants des parcs et jardins, les inspecteurs du service propreté…)Armés de tonfa ou de bombe lacrymogène selon les missions, les futurs « brigadiers » municipaux seront désormais tous en uniforme pour plus de visibilité. Trois cent vingt d’entre eux intégreront une brigade mobile qui interviendra dans toute la capitale, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. La réforme aux allures de « big-bang administratif », selon l’expression de Colombe Brossel, et la formation des personnels nécessiteront un budget de l’ordre de 10 M€ en année pleine. « Ce n’est pas une simple mutualisation des moyens. Nous investissons dans la sécurité », insiste l’adjointe en charge de la réforme.

Repères1900 agents assermentés par la verbalisation composeront la future brigade anti-incivilité de la mairie.

110 ASP (Agents de surveillance de Paris, mis à la disposition de la préfecture de police pour la verbalisation du stationnement irrégulier) pourraient intégrer la future brigade municipale.

52000 procès-verbaux ont été dressés par les agents municipaux l’an dernier dont près de la moitié pour encombrement de la voie publique. Ce chiffre, en très légère baisse (-1%) par rapport à 2014, devrait logiquement repartir à la hausse l’an prochain.

68€. C’est le montant de l’amende pour atteinte à la propreté de l’espace public. Un jet d’un mégot sur le trottoir en fait partie. Depuis le lancement de la campagne ciblée sur cette infraction, en octobre 2015, plus de 2000 fumeurs ont été sanctionnés.

  Leparisien.fr

source : http://www.leparisien.fr/paris-75005/paris-se-dote-d-une-brigade-municipale-08-06-2016-5866753.php
SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline